Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Le paradis mérité !

2 Commentaires

Il fait encore nuit, nous laissons nos deux gros bagages à la consigne de l’hôtel et en route en taxi vers l’aéroport.
Les corridors sont bien fleuris et géants, tout comme la zone de shopping entièrement recouverte de moquette! Nous ne testerons pas cette fois-ci le casino, les douches, le coiffeur, le fitness, les massages, la piscine, le solarium, … et j’en oublie encore.
 
Et dans les toilettes, un siège accroché à la paroi permet à la maman de poser son petit enfant en sécurité tout près d’elle … ils pensent à tout! Le passage de sécurité se fait à la gate; leur sens de l’organisation se détecte ici par les tags numérotés affectés à chacun des bacs où l’on dépose nos affaires. L’embarquement, ce jour dans un Boeing 777 de Singapore Airlines, se passe comme il se doit de manière très très disciplinée; chacun respecte scrupuleusement son ordre d’appel! C’est tellement appréciable. Un brunch est servi, omelette-saucisses-etc et comme dessert un gâteau couleur vert pomme, très bon. Le vol pour Ho Chi Minh dure presque deux heures; nous retardons nos montres d’une heure, il fait 31 degrés à l’arrivée.
Ça y est, nous sommes au Vietnam; l’organisation est toute différente! Un seul petit guichet pour des dizaines de voyageurs demandant un visa touristique. L’attente se prolonge presque une heure avant que nous reconnaissions mon nom appelé au micro. La pauvre dame qui passe sa journée à déchiffrer et prononcer nos noms occidentaux, je la plains. Contrôle des passeports sans encombres, sans un mot, sans un sourire et je tâche de suivre Yves qui presse le pas pour rejoindre l’autre Terminal.
 
Et c’est ici que les soucis commencent … au guichet d’enregistrement du vol interne pour Nah Trang, il s’avère que les billets ne sont pas reconnus valables! Je dois préciser ici que ce voyage à été organisé et réservé par une agence de Zurich, que les documents en notre possession sont en allemand et que nous n’étions déjà pas parvenus à retrouver nos vols sur le système. Yves parvient à conserver son calme extérieur, il bouille à l’intérieur et moi je me vois déjà passer la semaine ici! Quelle horreur … c’est nettement plus vieux, plus désordonné; leur anglais m’est incompréhensible et je pense que c’est réciproque. L’hôtesse de Vietnam Airlines a beau nous dire « ne vous faites pas de souci, on va trouver une solution », l’heure avance à grands pas; sa cheffe, puis leur sur-chef passent plusieurs coups de téléphone avant qu’elle ne nous remette enfin une carte d’embarquement, tout en nous disant qu’elle est vraiment désolée que nous ne puissions avoir deux sièges côte-à-côte …  s’il n’y avait que cela! L’ambiance est ici bruyante, ça se bouscule et sur les tapis roulants je vois plus de sachets plastic, de grands cartons ficelés que de valises. Mais où suis-je?

C’est alors la course vers la sécurité à l’étage et là STOP! On ne peut pas vous laisser passer, vous avez un numéro inscrit à la main sur vos cartes! Retour case départ … avant que nous soyons escortés par un super-chef, presque jusqu’à l’avion … alors que nous entendons dans les hauts-parleurs l’annonce que Miss Yvonne Berthe (mes deuxième et troisième prénoms) est priée de se présenter à l’avion!! C’est donc « en nage » que nous prenons place dans un Airbus, dont … mauvaise surprise … la climatisation est déficiente! Mon cœur bat la chamade, mon corps transpire de toutes parts; vive les voyages! Ce sauna ne dure qu’une heure avant de nous poser à Nah Trang avec ses 36 degrés. Cette heure, je la passe à lire, entre autre, un magazine qui m’apprend dans les grandes lignes l’histoire, les ressources, la culture de notre pays d’accueil pour la semaine.
  
À partir d’ici nous nous laissons guider. Deux charmants jeunes hommes nous font prendre place dans un taxi bien confortable, avec une climatisation bienvenue et aussi des rafraîchissements, des serviettes humides parfumées, des snacks (cacahuètes, gingembre, … ); la classe! Avec eux non plus la communication n’est pas facile, nous pensons comprendre que la destination est à plus d’une heure de route.

Et ça, c’est une découverte du pays : nous sommes officiellement revenus à une conduite à droite mais sur cette semi-autoroute qui longe la côte vers le nord, surgit parfois à contre-sens un camion, un vélo, un scooter … et ça klaxonne! Le klaxon est ici l’option plus que indispensable d’une voiture, il sert aussi de clignoteur; il faut dire que nous sommes en minorité … il y a bien plus de véhicules à deux roues que de voitures!

Au départ, une jolie route toute droite, avec de magnifiques terre-pleins fleuris où s’activent, lentement, des vietnamiens au chapeau typique de par ici, nous balade à bonne vitesse entre les collines, les montagnes verdoyantes et les dunes, la mer paisible. Des travaux sur plusieurs kms font soudain vivement ralentir notre jeune chauffeur; on se traîne, on se fait dépasser par la droite par les vespas. A-t-il eu peur des policiers aperçus sur le bord de la route?

Après cette zone quasi désertique, nous arrivons enfin à proximité de la ville de Nah Trang. Les faubourgs mettent mal à l’aise, cela ressemble plus à des bidonvilles avec des baraques en tôle ou en paille, les rues transversales en terre; pauvreté et/ou style de vie? L’agitation survient au centre de la localité avec un chassé-croisé tout autour de nous, de mobylettes, de vespas, de vélos chargés de seaux, de gros paniers … et il klaxonne alors sans arrêt. Je n’ose regarder Yves de crainte de m’écrouler d’un tel fou rire … et s’il leur prenait l’idée de s’en vexer et de nous abandonner ici, survivrai-je? Mon seul récit doit suffire, les arrêts photos ne semblent pas prévus dans la course.

Soudain il quitte la route et descend vers la mer. Voilà, « nous y sommes enfin », me dis-je en sortant de la voiture, avec les lunettes toutes embuées! Nos valises disparaissent, un jus d’ananas frais succulent nous est servi, des hôtesses charmantes nous présentent deux formulaires à compléter, sur nos attentes durant le séjour. L’endroit est superbe en bordure de mer, avec les bananiers, les cocotiers, les palmiers.

Nous pensons alors rejoindre notre chambre … erreur! Une jeune demande alors notre attention pour la démonstration du gilet de sauvetage … Why? Sommes-nous filmés? Est-ce un jeu de télé-réalité? Et elle nous guide vers un petit bateau (où sont nos valises, ouf !) et deux jeunes garçons nous font traverser le bras de mer pour rejoindre enfin la destination finale … le paradis annoncé!
 
 
La manager et l’équipe d’accueil nous souhaite une chaleureuse bienvenue au village de An Lãm Ninh Van Bay Villas, by Epikurean. Notre intendant personnel, Luãn, nous accompagne en petite voiturette électrique jusqu’à la villa 19! Tout cela, rien que pour nous deux?! Et ici je laisse parler les photos.
 
  

et la vidéo …

Nous retrouvons nos amis Alex, Marli, Latif, Malina de Echandens ainsi que Alan et Trish de Toronto pour un repas nocturne de retrouvailles très très joyeuses. Chacun raconte ses aventures, c’est quelque peu rassurant d’apprendre que les deux autres familles ont également eu des soucis … que le cadre idyllique d’An Lãm nous fait vite oublier.

Nos trois compères sont ici ensemble dans le but de réfléchir sur des projets futurs et il ne faut pas perdre de temps; Trish rentre avec moi vers la villa tandis que nous les laissons cogiter. Il fait nuit noire, Luãn à préparé la villa pour la nuit (un bonheur que la chambre puisse se fermer et bénéficier de la climatisation); surprise, je ne trouve pas les interrupteurs pour la salle-de-bain et je ferai une toilette rapide juste avec le faible éclairage intérieur de la garde-robe … finalement c’est peut-être mieux ainsi, j’entends tellement de bruits inconnus et insolites, provenant de la nature environnante ! Je parviens toutefois à m’endormir, bien protégée dans ma moustiquaire, avant le retour de Yves.

     

2 réflexions sur “Le paradis mérité !

  1. Magnifique et j’ai adoré la visite modeste de votre « chambre »
    ça fait envie
    Profitez bien
    Bises, Vanessa

  2. Bonjour

    Je vous félicite pour la richesse des contenus de votre blog, puis je obtenir votre adresse e-mail s’il vous plaît?

    Je souhaiterais vous proposer un partenariat,
    Si vous souhaitez me contacter, n’hésitez pas à m’écrire sur mon adresse echange07@voyageveo.com
    Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s