Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine


2 Commentaires

Fuerzabruta from Argentina

J’avais déniché, enfin, un joli imprimé hier au shop des Gardens. Quelques coups de ciseaux, des points discrets à la main et mes deux petites nappes font tout leur effet sur les tables abîmées du living.

Vendredi soir, jour de sortie mais la circulation est la plus dense. Le premier bus arrive déjà presque plein et nous sommes nombreux à rester en rade sur le trottoir, ce n’est pas faute d’avoir fait une tentative pour monter à l’arrière du bus … mais le lecteur de carte à ‘bippé’! Non non nous ne nous sommes pas faits remarquer… À force de persévérance, nous atteignons le centre ville pour un spectacle très très original, dans le parc de SMU et toujours dans le cadre des nuits des musées. Dans une piscine translucide de 15 mètres, suspendue dans les airs, se produisent quatre danseuses-nageuses venant d’Argentine ; elles sautent, courent, rampent … au-dessus de nos têtes, tandis que le bassin tangue et descend lentement jusqu’au niveau des mains tendues des spectateurs!! Ambiance assurée, tout comme pour le concert de rock qui a eu lieu juste avant sur une scène montée devant le building « Information Sytems » de l’université. Le déplacement valait la peine, un professeur l’avait recommandé à Yves.
  
et en vidéo …


ou encore


Poster un commentaire

Gardens by the Bay & Water Show

Cette semaine est pluvieuse; après avoir fait de la compta pour les scouts, il me semble que l’accalmie pourrait bien m’attirer dehors. L’heure de transports en commun m’amène aux Gardens by the Bay, où malheureusement la pluie a repris le dessus. Le parc de 900’000 m², ce sera donc pour une autre fois; aujourd’hui j’y découvre les deux serres exceptionnelles. Le Flower Dome me fait me balader parmi des variétés inouïes de cactus, de plantes grasses, de plantes aromatiques, d’origine australienne, africaine, californienne ou méditerranéenne, des plantes ou arbres verts mais aussi des parterres fleuris … dans un décor somptueusement aménagé, au toit vitré en forme de dinosaure. C’est calme, paisible et relaxant, j’oublie tout!
 

  
et en vidéo …

Je retrouve Yves ici en ville pour la soirée, il me reste donc le temps d’aller guigner dans la seconde serre, dite « Cloud Forest« . Quelle surprise … nous sommes accueillis par un nuage de vapeur s’échappant d’une énorme cascade; une réalisation ici encore plus exceptionnelle que la première serre. C’est comme un mur de végétation circulaire sur sept étages de haut, avec des passerelles qui permettent de prendre du recul, puis de sillonner pour descendre de niveau, dans cette verdure qui nécessite une atmosphère humide. C’est ici que j’admire entre autres, mes premières orchidées en milieu semi-naturel. Quelle merveilleuse idée j’ai eue de prendre un pass pour toute l’année!
     

et en vidéo …


et encore …

Le jour faiblit sur Marina Bay, l’hôtel Bay Sands, la grande roue, … et parmi quantité de joggers (que se passe-t-il ce soir?), je rejoins sous un ciel clément le Musée en Fleur de Lotus. Encore une surprise : que font tous ces gens habillés, chaussés, coiffés en blanc? Et certains arrivant avec chaises, table, bac frigo … il s’agit du « Dîner en Blanc« , tout simplement, un style de ‘pic-nic’ chic, de la bourgeoisie locale, sur le modèle d’une tradition née à Paris il y a une vingtaine d’années. Nous nous faisons plaisir à observer l’extravagance mais aussi la classe de certaines tenues.
 

  
L’objet de nos retrouvailles avec Yves ce soir, est tout autre. Sur recommandation de Thomas …, nous venons admirer le Lights-Sound-Water Show. Chaque jour, pendant 15 minutes, à la nuit tombée, le spectacle émerveille les touristes et les locaux; une projection d’images et de films sur un nuage de vapeur au dessus de la baie. Saisissant!
 
et surtout quelques vidéos





Quelle magnifique fin de journée …

               


1 commentaire

Le campus

Une petite sortie à la découverte du campus; je suis en admiration devant la végétation, superbes palmiers, hauts arbres verdoyants, jolis parterres fleuris … une chance d’étudier et de travailler dans un cadre naturel aussi agréable.
 
 
Les bâtiments les plus récents ont une architecture qui souvent allie beaucoup de verre à la brique et au béton.
  
Yusof Ishak House est le building des services communs pour les étudiants, avec quelques commerces, la poste, la banque, les secrétariats généraux et un food court très moderne et aéré. Le relief est accidenté, plusieurs petites collines et vallées que je suis plus ou moins avec mon plan en mains. Sous la bibliothèque principale, je tombe comme par hasard sur un petit marché avec des stands de livres mais aussi des sacs, des habits coréens, des gadgets de papeterie et je ne rentrerai donc pas les mains vides!
 
Après avoir aperçu la pépinière du campus, je me dirige vers le quartier des sports… c’est aussi géant, avec des salles pour tous les sports imaginables, les arts martiaux évidemment et un petit clin d’oeil à Thomas en observant les jeunes accomplir inlassablement leurs longueurs dans le grand bassin!
  
Voilà seulement un petit quart nord ouest du campus que j’ai repéré; c’est un véritable labyrinthe, il y a des passerelles presque entre tous les bâtiments (il suffit de bien choisir son étage pour les atteindre), des passages souterrains pour traverser les routes. Quand il pleut, Yves parvient à rejoindre son bureau à présent sans être mouillé!
 

Chinese and Japanese Gardens

1 commentaire

Après une journée pluvieuse consacrée au nettoyage et lessives, le soleil semble vouloir se lever ce mardi. Depuis Clementi Mall, à deux arrêts de métro j’ai repéré sur la carte le Chinese Garden parmi un énorme espace vert autour du lac Jurong. Un havre de paix, loin de la ville, que je parcoure de long en large tout tranquillement mais chaudement, passant de la haute pagode à 7 étages, que je gravis à pied, aux statues de huit héros de l’histoire de l’Asie (Confucius bien sûr et d’autres que je ne connais pas!), le jardin des senteurs où je ne me lasse pas du parfum des jasmins, le jardin d’abondance où j’apprends que mon signe du zodiac chinois est le buffle … et celui de Yves, le cheval; le jardin des bonsaïs, le parc à tortues, que j’évite car j’ai croisé aux alentours des bêtes rampantes qui ne me sont guère plaisantes. Il y a aussi une esquisse de jardin japonais mais tellement incomparable avec ce que nous verrons au Japon… J’ai été bien inspirée de venir aujourd’hui; le parc sera fermé à partir de jeudi pour les préparatifs du festival des lanternes. Il faudra revenir!

Le passage « forcé » à Clementi Mall me donne toujours l’occasion d’un peu de shopping avant de rentrer à la maison. Et alors qu’en Europe, nous avons l’impression que tout est « made in China », ici je mange une mousse au chocolat dans un bol « made in Italy »! Surprise à la sortie du CC, la pluie est de retour, je teste une nouvelle ligne de bus, qui me dépose en bordure du campus et je rejoins l’appartement rien que par des passages couverts, sans être à ciel ouvert … top!

This gallery contains 27 photos


1 commentaire

Le National Museum

Le repérage hier d’une petite boulangerie dans notre CC était une bonne intuition. Nous nous régalons de la baguette et des petits pains au lait que Yves va chercher ce matin. Les kiwis, les ananas, les bananes sont savoureux, ce sont les seuls fruits achetés pour le moment. La pluie tombe quand nous nous mettons en route mais après 45 minutes de bus et métro, le sec nous accompagne toute la journée. Le Musée Peranakan, je viendrai le visiter seule, pour ses expositions de poteries, de costumes d’époque, etc.
 
Par contre nous explorons avec intérêt le Musée National, le plus ancien musée de la ville, avec pour aujourd’hui la visite d’une galerie sur le cinéma d’antan, une sur le thème de l’alimentation et un long parcours audio-guidé retraçant l’histoire de Singapour.
  
  

Une annexe très moderne a été ajoutée, après plusieurs années de travaux, au bâtiment central qui lui est caractéristique avec sa jolie coupole. La blancheur extérieure et intérieure inspiré le respect, le calme, la pureté. J’aime un détail : les lampadaires qui se balancent au plafond, attirant les regards vers la grandeur de l’édifice.
 
et les lustres …

La ville est loin d’être déserte, les trottoirs sont peuplés et les attentes aux feux sont étonnamment longues. Certains estiment qu’ils parcourraient leur distance à pied deux fois plus vite sans les feux! En ce dimanche, il n’y a pas que des touristes et des amateurs de shopping mais tous les chantiers fonctionnent 7 jours sur 7, les buildings doivent pousser comme des champignons.
Nous ne serions pas de vrais singapouriens si nous nous arrêtions là … et comme nous nous trouvons au centre ville, nous retournons vers nos librairies et papeteries favorites. Ces dernières offrent un choix de petit matériel de décoration et de bricolage impressionnant, beaucoup de gadgets … et on se laisse tenter. Je passe aussi un moment à observer le remue-ménage au basement 2 de Takashimaya, qui ressemble à une foire où les gens grouilles comme des fourmis.


Après un très bon souper mexicain, nous hélons un taxi pour nous ramener (en 15 minutes plutôt que 45 par les métro et bus) avec nos lourds sacs chargés de très beaux livres, jusqu’à l’université, où KentRidge Crescent est toujours fermée à la circulation, bien gardée par plusieurs motards. Ah, le motos existent … on en voit vraiment très peu et peu de vélos également.
Demain c’est la rentrée scolaire en Suisse, j’envoie un mot à tous mes petits et grands élèves, je pense à eux.


Poster un commentaire

University Town

J’emmène Yves découvrir ce que sont les vrais quartiers chinois de petits commerces, ici à West Coast. Ils regorgent de marchandises de toutes sortes et de monde aussi. Non loin de notre temple bouddhiste, des autels d’offrandes sont nombreux sur les trottoirs. Nous sommes probablement parmi les rares caucasiens à manger une assiette garnie de riz, épinards chinois, porc caramélisé, calamars frits, poisson pané … sans trop nous poser la question du comment cela a été préparé, mais c’est très très bon et je suis fan de leur Lemon Iced Tea bien frais et parfumé, toujours différent d’une place à l’autre. Une vieille mami, un vieux papi, se promènent de table en table pour débarrasser et nettoyer les plateaux avec une patte … tellement noire … c’est mieux de voir après le repas! Les chinois ou malais semblent faire ainsi de petits boulots, bien âgés. Certains distribuent aussi près des centres commerciaux ou des métro, des flyers publicitaires pour un restaurant, un institut de massage, etc. On les voit beaucoup s’occuper des petits-enfants également.
   
Yves trouve intéressant le Sheng Siong découvert en début de semaine. Ses deux étages, avec quantité de marchandises souvent asiatiques mais aussi américaines ou européennes tant pour la nourriture que pour le cosmétique par exemple. Devant l’entrée, l’odeur caractéristique du fameux Durian, qu’il est interdit d’emporter dans les transports publics … et c’est compréhensible! Il y a des paniers remplis de ces fruits que des gens fendent là sûr place et les partitionnent dans des barquettes pour la vente; les déchets s’amoncellent dans d’autres paniers. Je ne suis pas encore prête à goûter!

 
University Town est un quartier tout tout récent; l’université déborde ici de l’autre côté de la HighWay « Aye ». On y accède par une large passerelle comportant une partie pour les piétons, une pour les vélos et une pour les voitures. Ce sont principalement des logements pour étudiants … les chanceux, des salles de travail, des bureaux pour startups et ce qui nous intéresse ce soir, des restaurants! Un pur italien de Milano nous accueille au Sapore Italiano et nous dégustons de délicieuses pâtes et pizza. À nouveau les éclairages du soir donnent à ce quartier une ambiance magique.
   
Demain à lieu ici à NUS, au centre de la culture, la visite du premier ministre. Les ouvriers œuvrent depuis deux jours pour sécuriser le périmètre. De gros blocs de béton encerclent la zone qui sera inaccessible au public; impressionnant les moyens déployés pour un pays qui semble si calme.
  
Et Esprit ce soir me propose sa collection de velours côtelés … que ferais-je avec ça!


Poster un commentaire

West Coast Park & Night Lights Festival

Deux heures de marche dans un parc situé plein sud de chez nous et qui borde la mer et touche un des gros ports de Singapour. Une magnifique découverte, une place de jeux spectaculaire dans le sable, des arbres géants et je me promène sur des chemins goudronnés (juste un peu dommage!), croisant de-ci de-là, quelques personnes à pied ou à vélo.
  

 

et la place de jeux …

et le port …

Cela fait resurgir les souvenirs de mes balades dans les bois et les parcs de Vancouver. Au Canada, les chemins dans la forêt étaient plus sauvages mais ici je n’oserais quand même pas m’aventurer dans les forêts tropicales! Les parcs y étaient beaucoup plus fleuris, avec des massifs superbes de rhodos et autres, tandis que par ici je découvre des arbres plus tropicaux. Le Cannonball Tree est mon préféré aujourd’hui, avec ses magnifiques grosses fleurs orangées et parfumées, et ses grosses noix qui se basculent au bout de lianes. Un panneau prévient le promeneur du danger de rester sous ces arbres en cas de pluie… en effet j’ai vu tomber une de ces noix de coco! Au bout de trois tentatives, j’ai obtenu d’un jardinier son nom; ici on l’appelle communément le snake tree, non parce qu’il les attire … ouf, mais parce que le fleur ferait penser à une tête de cobra … pas pour moi, en tout cas!
      

Je prends un quantité de photos, sans trop voir de quel arbre il s’agit. Beaucoup de jardiniers s’activent « lentement… » pour entretenir; j’imagine qu’en l’absence de saisons, il y a en permanence des feuilles mortes qui tombent. Elles sont d’ailleurs souvent grandes et le bruit quand elles touchent le sol me fait sursauter. Ainsi je vois chaque jour des jardiniers ratisser des feuilles mortes, bien plus nombreuses après un jour de forte pluie. Ça occupe de la main d’œuvre.
   

La chaleur commence à me tomber dessus, mes cheveux ruissellent … il est temps de rentrer et remonter ma colline. Et vu que je ne porte aucun sac à commissions, notre garde me fait comprendre qu’il ne s’est pas levé de sa chaise pour m’ouvrir la porte! Il doit aussi avoir chaud, c’est une magnifique journée. C’est alors que j’apprécie mon deuxième bureau, à savoir la piscine! L’eau me rafraîchit, le petit vent est bienvenu, un peu de compagnie ne m’est pas désagréable, mon teint prendra quelque bronzage et je capte même une connexion wifi … je blogue! Il faut dire que lorsque l’on se connecte à l’appartement, on voit défiler jusqu’à 40 réseaux!!

Yves m’emmène dans un superbe restaurant japonais dans Chijmes en ville, je me régale comme jamais!
  

Ce soir c’est la nuit des musées et le Night Lights Festival; des animations nocturnes spectaculaires allant des danses du dragon, aux projections musicales et visuelles sur les façades du Singapore Art Museum, du Musée National et dans les espaces verts de SMU (Singapore Management University), l’université toute récente qui sied en plein centre ville. Une belle sortie, agréable et même s’il y a foule, les déplacements se passent sans bousculades, sans cris.

et la danse des dragons …

et le son et lumières du SAM …

et le son et lumières du Musée National …