Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Semaine à Kent Vale

Poster un commentaire

C’est une semaine de vacances ici à Singapour tant à l’université que dans les petites écoles. Dès lundi matin, nous remarquons que les petits pas des enfants de l’appartement du dessus ont disparu; depuis notre installation, c’était pourtant notre premier signal quotidien que le jour s’était levé. À la piscine également je remarque la différence; les mamans asiatiques avec jeunes enfants ne sont plus là ni non plus le professeur qui initie les petits à la brasse coulée chaque jour fin de journée normalement. Il reste des dames moins jeunes, comme moi et quelques familles européennes. Je suspecte que les écoles internationales n’aient pas les mêmes vacances. D’ailleurs les enfants de Yin Yin, à l’école internationale, seront en congé en octobre.

Les retombées du séminaire de Yves samedi à Sentosa se font déjà ressentir, son agenda se remplit de rendez-vous de discussions, d’échanges et de présentations. Il rencontre aussi à Nanyang, Nadia Thalmann, qui a été longtemps professeur à Genève en infographie. Elle s’est installée ici avec son mari, à leur retraite et ils poursuivent leurs travaux de recherche. Les démonstrations qu’elle présente à Yves semblent intéressantes, j’espère pouvoir une fois y participer. Selon elle, le système ici est très, voire trop, contrôlé; si on ne se donne pas à fond, si on ne répond pas aux objectifs, si on ne convient tout simplement pas … on est éjecté. La structure est très hiérarchisée, beaucoup de rapports à fournir, ainsi les gens n’ont pas le temps de se rebiffer. Ce doit être aussi le cas pour toute cette main d’œuvre venue de Malaysie ou du Sri Lanka. Ils font ce qu’on leur dit de faire, sinon retour au pays mais les conditions de vie sont quand même pour eux meilleures ici. Cette main d’œuvre est présente, en nombre, partout; cela me surprend par exemple, de voir des gens arroser si souvent tous ces parterres chez nous, avec un simple tuyau d’arrosage alors qu’un système automatique serait peut-être plus efficace. Et souvent, autour  d’un petit chantier, il y a un ou deux gars qui travaillent et autant qui regardent … Le contraste est énorme parfois entre des aspects où la technologie est avancée et d’autres qui nous paraissent archaïques. En rentrant de balade un jour, je m’arrête pour observer une équipe qui s’affaire … lentement … pour monter une poutrelle d’un futur passage couvert. Les ouvriers ont un treuil basic et une vieille chaîne rouillée; deux tirent sur la chaîne, deux autres maintiennent  la poutrelle plus ou moins droite … et les autres regardent. Le lendemain c’est en place!
Pour les jeunes, de nombreuses affiches leur transmettent des notions de bonne conduite, de bonne éducation, comme cette machine sur un arbre de ma piscine ou ce garçon qui explique les bonnes règles pour prendre le bus …

 
De mon côté les découvertes se poursuivent et ainsi les photos s’accumulent en nombre. Je passe une journée à préparer en ligne un album sur nos premières semaines à Singapour; celui que j’ai réalisé de la même manière il y a quelques temps sur le Vietnam nous plait bien et cela m’incite  à poursuivre. Ce sera bien la première fois que je rentrerai de voyage avec les albums confectionnés … pour autant que je tienne le rythme!
   
Hier soir jeudi, nous assistions en ville à un concert de jazz magnifique. SOTA, la School Of The Arts, située près de SMU, accueillait un groupe de musiciens russes et bien que cela puisse surprendre – on s’attend plutôt à des américains, de New Orleans, pour ce genre de musique – leur prestation était tout en puissance, en rythme, en harmonie, avec en finale la voix chaude et envoûtante de Anna Buturlina … un merveilleux moment. J’oublie de dire que le bâtiment SOTA est gigantesque, une architecture moderne, sobre, spacieuse … une jolie réussite une école d’arts. Et on a le sentiment que les architectes ici peuvent s’en donner à cœur joie, sans limites dans leur imagination. Oh surprise, alors que  la journée était rayonnante, la pluie nous attendait à la sortie du concert. Sous la pluie donc, nous rejoignons « notre » petit restaurant italien sur la même rue. La climatisation sur nos personnes mouillées n’est pas aujourd’hui fort agréable mais finalement nous résistons bien à ces chaud-froid continuels. La température extérieure ne varie guère; la journée, elle oscille un peu au-dessus de 30 degrés et ne descend que peu la nuit en dessous de 25 … alors cela me fait sourire de recevoir la publicité Esprit qui me propose des doudounes pour l’hiver. C’est très agréable de me jamais devoir emporter de pull ni de veste … même Yves apprécie et s’y fait.
     

Mathieu termine sa première semaine de reprise à l’EPFL, avec des professeurs et des cours enthousiasmants et d’autres qui s’annoncent plus ardus. Thomas termine lui sa troisième semaine de cours de répétition à l’armée … et dit déjà se réjouir de ses prochaines vacances en décembre à Singapour!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s