Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Un beau bureau sur le toit de Montréal

Poster un commentaire

Chez Cora, est un fastfood à l’américaine spécialisé dans les petits déjeuners copieux. Suzanne s’était étonnée que nous ne connaissions pas encore celui de la Côte-des-Neiges et c’est ainsi que j’y emmène Yves ce dimanche matin. Chemin faisant, j’accoste une dame pour savoir où il se trouve exactement et cela l’amuse beaucoup de nous répondre que c’est justement là qu’elle s’en va travailler ; la conversation se poursuit jusqu’au restaurant, elle ne manque pas de raconter cette anecdote à ses collègues, qui viendront ensuite nous demander où nous habitons en Suisse, pourquoi nous sommes ici, ce qui nous fait aimer Montréal … scénario classique des québécois que nous avons côtoyés et c’est justement ce caractère souriant, accueillant et convivial qui nous plaît chez eux. Nous sommes très bien servis ; le sirop d’érable coule à volonté, les fruits frais couvrent la moitié de l’assiette et nous nous régalons. L’établissement est hyper propre, lumineux et nous rappelle un peu les IHOP de la région de Vancouver. Mais pourquoi donc, cela fera-t-il rire Alain quand nous lui dirons que nous avons déjeuné Chez Cora ?

Nous voulons faire calme ce dimanche, avant l’excitation des préparatifs, nous montons vers l’esplanade du Chalet du Mont-Royal et nous y installons sur mes chaises en bois préférées – j’en ai d’ailleurs envoyé un plan à Mathieu pour qu’il commence à y réfléchir ! La place est bien fréquentée et animée durant le week-end, les appareils photos crépitent, des asiatiques et africains font une démonstration de Tai Chi. L’endroit est propice à l’inspiration, je rédige quelques posts avec toujours ce plaisir de revivre une seconde fois nos aventures des derniers jours et Yves profite du Wifi disponible ici pour faire des recherches et envoyer des emails. En voilà un bureau bien agréable, avec les distractions des touristes, le petit vent doux, la vue à l’horizon sur les buildings, le fleuve et ses ponts.

IMG_4229

Sur le retour, nous prenons des forces au Duc de Lorraine, une institution depuis 1952 ; cette boulangerie propose une petite restauration fort appréciée. Pour nous ce sera une assiette charcuterie-fromage avec une tome de Savoie au marc de raisin excellente. Les serveurs sont pour la plupart français et aiment faire la causette, le nôtre se réjouit déjà d’aller skier à Whistler cet hiver. Et me voici prête pour remplir un premier gros bagage ; la balanzza de chez Mec indique vingt kilos – parfait, je pourrai encore y glisser une ou deux petites choses.

IMG_4232

Alain avait bien promis de nous emmener à l’aéroport mercredi, il doit par contre partir demain au Connecticut pour son projet et nous ne nous reverrons pas. Il vient nous chercher à l’appartement pour le souper et emmène déjà des objets prêtés par Martine, dont le ventilateur – nous aurons bien chaud les prochaines nuits, tant pis … Ces trois mois ont passé bien vite pour nous quatre, un peu de nostalgie nous habite déjà, nous avons appris à mieux nous connaître, nous apprécier et surtout nous taquiner. Ce souper chez eux, entre belges, nous l’imaginions avec des frites bien sûr mais non, nous nous sommes trompés. Alain me demande pourquoi je suis si enthousiaste à revenir l’année prochaine et aussi ce que je trouve ‘moins bien’ ici à Montréal … Que dire, parler un peu des transports, des nombreux sans-abri et de la netteté dans les rues – notre référentiel singapourien est difficile à battre pour cela … Mais je vois tellement plus de points positifs et surtout à la bonne saison. Cela me tenterait quand même de vivre ces mêmes paysages sous des mètres de neige et approcher la vie calfeutrée des canadiens quand il fait -30 ! Pas six mois, juste quelques semaines peut-être pour une première fois … Louba me colle, me suit, elle m’a bien adoptée, on se dit toujours qu’un animal de compagnie sent les choses qui se passent et ce doit être le cas ce soir.

Le silence règne dans la voiture quand Alain nous ramène, le pincement au cœur est palpable … vite se dire au revoir et surtout ne pas se retourner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s