Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Montréal, me re-voici déjà !

1 commentaire

J’avais évoqué le désir de découvrir l’atmosphère de cette ville en hiver une fois mais sans penser que l’occasion se présenterait aussi rapidement. Hier matin, Mathieu et Anaëlle nous déposent à l’aéroport de Genève avec deux lourds bagages ; ils sont tout sourire, soit de nous voir re-partir pour une douzaine de jours, soit dans la perspective de leur week-end pour les 23 ans de Mathieu (une surprise organisée et bien gardée par Anaëlle). Les vols s’enchaînent sans souci, avec Swiss et une escale à Zürich où déjà l’accent québécois de quelques passagers chante dans nos oreilles. Le service à bord est impeccable, le repas juste bien équilibré et je passe les huit heures de vol à lire, visionner deux films et somnoler.

Il est 15h30, l’avion se pose à Montréal, il fait 5 degrés, le ciel est bleu. Plusieurs autres vols viennent d’atterrir, des milliers de voyageurs font la file pour le contrôle de douane dans ce grand hall d’arrivée que nous connaissons bien. La vingtaine de guichets ouverts nous permet de recevoir notre tampon d’entrée après seulement trente minutes d’attente. Martine et Alain sont venus nous accueillir, une joie partagée de se serrer dans les bras et ça papote sans arrêt sur la route jusqu’à l’hôtel. Il y a six mois que nous nous sommes quittés, c’est comme si c’était hier et nos taquineries refont surface tout naturellement.

L’accueil au Westin dans le Vieux Montréal est très chaleureux ; je sais que c’est une chaîne d’hôtels que Fabienne et Jacques apprécient également. Depuis notre chambre spacieuse, au dix-neuvième étage, nous regardons le Palais des Congrès aux façades de verre multicolores, les Tours Desjardins et au loin la Montagne. La nuit tombe rapidement et c’est à la Brasserie Holder que Alain nous propose d’aller manger ensemble. Le maître d’hôtel est belge, tiens donc une fois ; il jongle entre l’accent chantant du Québec et celui plus ronflant de Bruxelles. Nous avions presque oublié déjà que la convivialité, les échanges directs, les remarques taquines avec les serveurs rendent l’atmosphère fort agréable. Je communique très souvent sur skype avec Martine et pourtant ce soir, nous avons tous les quatre tant de choses à raconter et … le Père Noël suisse n’a pas oublié nos deux amis. Le petit chat tout doux fait jaillir un beau sourire aux lèvres de Martine tandis que Alain semble ému du livre d’images. Le restaurant signe « complet » ce samedi soir mais par contre les Montréalais ont déserté leurs rues. Après un dernier verre à l’hôtel, autour duquel nous accordons nos agendas et planifions un spectacle pour le week-end prochain, une balade dans la belle neige du Parc du Mont-Royal, … il est temps pour moi de rejoindre mon lit, même s’il n’est que 21 heures ici.

IMG_4951 IMG_4948 IMG_4947

Depuis mon arrivée, j’ai répondu à plusieurs messages qui m’interrogeaient sur mon impression de me retrouver ici et sur les températures ressenties. Il est vrai que Montréal a subi une terrible vague de froid, avec des températures sous les -20 degrés ; Martine m’a avoué ne pas avoir mis le nez dehors pendant deux jours. Nous sommes chanceux mais cela pourrait évoluer d’ici notre retour. Un des messages provient de Alex, qui me demande un conseil d’hôtel en Valais, avec vue imprenable, spa de rêve et me voici à nouveau « agence de tourisme ».

Nous serons réveillés avant que le jour se lève sur la ville, les heures de repos ont été bénéfiques et nous nous mettons en route vers 8h30, via la ville souterraine directement depuis notre hôtel jusque la Place des Arts. Le Salon de l’Auto ouvre ses portes au Palais des Congrès, ils attendent de longues files mais à cette heure matinale, les couloirs sont encore déserts. Au complexe Desjardins, nous nous arrêtons pour regarder des gymnastes aux agrès et le froid (5 degrés sous zéro) accompagné du vent nous fouette le visage lorsque nous sortons sur la rue Sainte-Catherine. Yves et moi avons eu la même idée ce matin : un petit-déjeuner chez Eggspectation et je savais où en trouver un.

IMG_4953 IMG_4955 IMG_4959 IMG_4956 IMG_4958

L’ambiance dans les rues est feutrée, le ciel est couvert, il neigeote, les trottoirs sont encore blancs et parfois verglacés, les gravillons font bien leur effet. J’enlève mes deux couches de gants pour quelques photos et nous descendons vers Square Victoria et plus bas encore pour aller voir à quoi ressemble le Saint-Laurent. Oh surprise, BOTA, ‘mon’ bateau au Spa sur l’eau est coincé dans les glaces ; le fleuve est tout blanc à cet endroit sans courant. Dans le petit parc le long du Vieux Port, traînent des gros amas de neige qui ont dû être repoussés par les chasse-neige et qui vont rester ainsi jusqu’en avril sans doute.

IMG_4963 IMG_4964 IMG_4965 IMG_4968 IMG_4969 IMG_4970 IMG_4971

La Place d’Armes, encadrée par la Basilique et la BMO, est recouverte d’un tapis blanc et je souris en voyant la taille des piquets de neige, un peu comme ceux que l’on trouve le long des routes de montagne chez nous. Martine me dira que la neige avait presque atteint la hauteur de la clôture de leur jardin et qu’elle craignait que Louba en profite pour s’échapper ! Le Vieux Montréal, un dimanche matin en plein hiver, ressemble presque à une ville fantôme, endormie, sans voitures quasi, ni piétons , si ce n’est quelques touristes, vaillants comme nous.

IMG_4972 IMG_4973 IMG_4974 IMG_4975 IMG_4976

Mais dans l’après-midi, la vie reprend un peu dehors. Alain veut nous emmener sur l’île Notre-Dame et nous faire découvrir dans le cadre de la Fête des Neiges, un hôtel de glace. L’idée me séduit – même si je préfère de loin la chaleur de ma chambre au Westin – mais pas de chance, arrivés sur place, il n’y a rien qui ressemble à un tel édifice mais seulement des animations pour enfants. Serait-ce le redoux de cette semaine ou la période de pluie qui a suivi les grands froids qui explique cela – c’est bien dommage en tout cas. Et même la grande patinoire, généralement en forme d’anneau dans le bassin Bonsecours est réduite à un simple petit carré. La neige camoufle les bruits et crée une toute autre ambiance, un décor très différent. Une ville européenne change peu en hiver comparé à ce que j’observe ici ; à Montréal, c’est un mode de vie qui change durant les longs longs mois de froidure.

IMG_4980 IMG_4981 IMG_4982 IMG_4984 IMG_4985 IMG_4986

Nous remontons vers la Place Jacques Cartier qui paraît beaucoup plus large sans les terrasses qui la bordaient à la bonne saison. Quelques décorations extérieures font encore penser à Noël, je les trouve très sophistiquées et charmantes. Les galeries d’art du Vieux Montréal sont ouvertes et l’on croise quelques gens qui se promènent, certains même en calèche. Dès qu’une ruelle est prise par le souffle glacial du vent, on commence à percevoir les sensations sur le visage et c’est alors que nous nous enfilons, rue Saint-Paul dans le « Petit Café » du « Petit Hôtel » pour nous réchauffer. Nous nous retrouverons samedi prochain et pour l’instant, nous regagnons chacun notre intérieur bien chaud.

IMG_4990 IMG_4992 IMG_4966 IMG_4997

L’hôtel Westin sied à l’emplacement d’un ancien Journal, c’est ainsi que le restaurant porte le nom de « La Gazette » et j’y déguste ce soir mon premier plat avec du homard. Ce ravioli dit ‘ouvert’ avec homard et morilles dans une sauce succulente me convient à merveille tandis que Yves se régale d’un pavé d’espadon mi-cuit. Et je souris seule en l’écrivant … certaines ne manqueront pas de me dire encore que je parle souvent des repas !

Une réflexion sur “Montréal, me re-voici déjà !

  1. Un régal…………………… Je me suis faufilée dans vos bagages………………… mmh . Je confirme, très bons les raviolis et l’espadon………. un délice. !!!!!!!!!! Fobi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s