Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Souper magique au Niwa

Poster un commentaire

Chaque fois que je suis allée faire mes courses au supermarché Peacock, un salon de massage placé sur le chemin du retour m’a fait de l’œil. Après tous ces kilomètres marchés à travers les rues de Tokyo, mes pieds ont bien droit à un traitement de faveur … je franchis la porte et suis accueillie uniquement en japonais! Il est facile de montrer mes pieds ainsi que le nombre de minutes pour le massage, nombre que j’indique sur la calculette. Je pense que c’est la première fois que j’en fais un au Japon, j’ignore leur réputation dans le domaine mais je dois dire que c’est du sérieux, elle a une sacrée poigne cette petite japonaise, elle y va de toutes ses forces sans trop me demander si cela me convient … de toute manière nous ne nous comprenons que par gestes!

Yves a vécu une expérience similaire hier chez un coiffeur du quartier … celui-ci semblait presque plus stressé que mon mari, paraît-il. Le résultat est positif pour nous deux, comme quoi même sans langage commun, nous arrivons à communiquer. Kato appelle cela « heart communication » ou « heart language ». Les japonais sont souvent trop réservés et réticents parce que leur sens de la perfection les freine à engager la conversation même s’ils connaissent souvent quelques mots d’anglais (et même plus que les miens en japonais!)  mais dès que la confiance est établie, c’est tout différent et ils s’ouvrent vraiment, oublient leur gêne.

Yves m’emmène ce soir dans le quartier de Ochanomizu (en fait c’est moi qui guide dès qu’il me donne la destination). C’est proche de notre localisation de l’an dernier, je reconnais mon temple noir qui honore Confucius, le pont sur le canal qui offre une vue sur de vieilles petites bâtisses et le chemin de fer qui croise en diagonale ainsi qu’une basilique byzantine qui surprend un peu dans le paysage. Tokyo est ainsi, avec un urbanisme très aléatoire, me dira Sheena! C’est aussi le coin des magasins d’instruments de musique et de nombreuses papeteries ou librairies. Il y fait clair comme en plein jour, c’est rare à présent dans la ville qui tâche de réduire sa consommation d’énergie.

IMG_6080 IMG_6082 IMG_6083
Le but de la soirée est de retourner manger au Yukuri, le restaurant typiquement japonais de « notre » hôtel Niwa, où nous avions passé une superbe soirée avec Patrick. Le menu Kaeseki, servi par des dames distinguées vêtues du kimono traditionnel, est un réel délice tant pour les yeux que pour le palais. Les plats se succèdent pour nous ravir et nous surprendre; ces légumes, ces poissons, ces viandes, ces tofus façonnés sur le thème des cerisiers en fleurs – une cuisine raffinée, fraîche, aux parfums de saison, dans un décor épuré, avec vue sur le mini jardin de verdure et de lumières. L’enchantement est à son comble ce soir …

Image 5 IMG_5977 IMG_5979 IMG_5984 IMG_5987 Image 6

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s