Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

St Gall, une jolie ville de Suisse orientale

Poster un commentaire

Découverte de St Gall, petite ville de Suisse Orientale, proche du Lac de Constance et de la région d’Appenzell. Elle doit son nom à un moine itinérant irlandais, nommé Gall, qui y fonda un cloître vers l’an 612, cloître qui suivit la doctrine de St Benoît. La légende raconte que Gall cherchait un emplacement où la vie serait rude et austère … est-ce pour cela que St Gall est souvent arrosée par la pluie? Mais son atmosphère est charmante; l’art, la culture, la science y sont très présents, sans oublier les chocolateries et les broderies.

Dans la vieille ville piétonnière, on admire la Cathédrale baroque, qui faisait partie du cloître, ainsi que la bibliothèque abbatiale du 18ième siècle, appelée « pharmacie de l’âme », une des plus belles de Suisse – elle contient des ouvrages littéraires de plus de mille ans. Ses boiseries et ses plafonds peints sont exceptionnels. Depuis 1983, le domaine collégial figure parmi les sites culturels de l’UNESCO.

IMG_8143 IMG_8096 IMG_8099 IMG_8103 BibliothekSG 0340351

Le cloître était à l’époque séparé de la ville protestante par un mur d’enceinte qui aujourd’hui n’existe plus; une porte seulement subsiste, construite au 16ième siècle avec un beau relief Renaissance. La deuxième personnalité liée à l’histoire de St Gall est le réformateur Vadian; il fut bourgmestre, médecin et historien. L’église St Laurent devient à la Réforme le principal temple des bourgeois. Son toit couvert de tuiles de vernis me fait penser à celui des Hospices de Beaune. Les rues piétonnes sont bordées de jolies demeures bourgeoises dont une centaine avec des encorbellements de l’époque du 17 et 18ième siècles, richement sculptées et décorées, portant un nom et dotés d’oriels. Les restaurants actuels ont souvent pris place à l’étage justement.

Il est impossible de parler de St Gall pour nous sans mentionner son Université, connue mondialement, pour ses facultés de Sciences économiques, sociales et juridiques mais aussi pour son architecture originale. Le bâtiment est assez cubique, en béton, avec du mobilier à l’intérieur dessiné expressément et aussi des œuvres de Jacometti, Miró, Calder, Braque. La ville est enclavée entre deux collines qui se gravissent par quantités d’escaliers, avec d’un côté Rosenberg où se trouve l’université et les anciennes maisons bourgeoises des patrons de l’industrie textile.

943-p 8E872CB8053C41D691B0B9DBECE16669.ashx

Dans la ville je fais un détour par Ste Catherine, un ancien couvent pour femmes, de style gothique, la Waaghaus qui servait de lieu de pesée et d’entrepôt des marchandises au Moyen Age, la centrale d’alarme cantonale dessinée comme un coquillage qui peut s’aplatir par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, le quartier des banques et en particulier de la Raiffensen au sol rouge et aux boules de lumière, qui se veut un salon dans la ville, dessiné par De Pipilotti et Carlos Martinez.

IMG_8150 IMG_8152 IMG_8146 IMG_8142 IMG_8161

La deuxième colline, je la gravis aussi par des escaliers vers Dreilinden, un plateau qui offre vue sur les toits de la ville, les hauteurs de la région et le Lac de Constance. Trois étangs, où les St Gallois viennent se baigner, procurent un décor idéal pour une balade en nature – on entend chanter les oiseaux et les coqs, on sent l’ail des ours mais aussi le fumier des vaches, on admire un paysage tout en rondeurs et en verdure.

IMG_8124 IMG_8128 IMG_8134 IMG_8137

Ma visite devait se terminer par le Musée Im Lagerhaus, une fondation d’art natif et d’art brut avec justement pour l’instant le Japon à l’honneur, dans d’anciens entrepôts à l’ouest de la ville – j’ai oublié que nous sommes lundi et je ne vois que le musée du corridor avec quelques tableaux d’art contemporain et aussi des projets d’architecture. Et c’est à Lokremise que je bois une dernière bière; également un grand entrepôt de locomotives, construit début du vingtième siècle à l’époque de l’âge d’or de l’industrie textile. Le bâtiment est resté intact et fut transformé pour accueillir des manifestations culturelles, théâtre, concerts, cinéma et le bistro Lokal super design!

IMG_8165 IMG_8167 IMG_8168 IMG_8172 IMG_8183 IMG_8181

Merci infiniment à Christine et Stephan pour nous avoir incités à venir découvrir leur ville d’adoption, merci pour leur accueil chaleureux et la délicieuse soirée en leur compagnie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s