Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

La péninsule de Manly

Poster un commentaire

Maude a choisi de m’accompagner aujourd’hui dans ma balade découverte de la péninsule de Manly, située au nord-est de Sydney et réputée pour sa plage tout autant que celle de Bondi. Elle constitue l’entrée nord de la baie et offre la possibilité de se baigner sur la côte donnant vers le pacifique et aussi depuis les plages s’ouvrant sur la baie intérieure.

La zone était habitée par les tribus aborigènes Cannalgal et Kayimai, avec lesquelles le capitaine Arthur Phillip entra en contact alors qu’il explorait le port Jackson (port de Sydney). Des relations de confiance se sont établies et le capitaine donna au quartier le nom de Manly (en 1788, la même année que la découverte de Sydney et de Parramatta). Manly resta isolée de Sydney durant plusieurs décennies; il fallait partir jusque Parramatta vers l’ouest pour relier les deux centres par la terre, soit plus de 110 km. Ses habitants y vivaient de pêche et d’agriculture et c’est en 1815 qu’elle devient une station balnéaire appréciée par les colons grâce à son fondateur qui y aménagea les plages, des criques, des hôtels et créa le service de ferry.

Notre trajet en ferry aujourd’hui ne dure que 30 minutes où nous voyons s’éloigner la ville, l’opéra, le pont, qui ce matin sont comme noyés dans un brouillard qui leur donne un aspect presque irréel. La station a bien un caractère balnéaire et nous entamons notre marche du littoral pour 10 à 12 km, sur un sentier qui n’a rien de plat, qui par endroits est même très pentu avec un escarpement raide vers le littoral. La traversée du parc national est très sauvage, avec la végétation dense du bush australien fait d’eucalyptus, acacias, fougères, etc. L’eau est souvent claire et dans des tons foncés ou turquoises, où se dessinent des taches de coraux. Nous tenons un bon rythme, avec quelques haltes photos et quand nous nous égarons du chemin pour aboutir dans un jardin privé, le propriétaire très gentiment nous ‘remet sur les rails’ en nous souhaitant une jolie balade.

Petit à petit la civilisation revient à nous, des criques et des voiliers au mouillage, des plaines de jeux, des espaces de pic-nic, avant de plonger dans le bruit de la circulation au point Spit, notre but final. L’exercice valait bien le cours de yoga de mercredi dernier!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s