Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Marina bay

Poster un commentaire

  

Nous nous rendons pour 11 heures au rendez-vous au département de l’immigration pour la fameuse carte EP/DP (Yves comme Employé et moi comme Dépendante de lui !). Une fois de plus nous devons reconnaître leur redoutable efficacité : il ne faut que 20 minutes pour tout faire. Tout d’abord le contrôle des formulaires où elle se fait un plaisir d’apposer quantité de tampons avec force et détermination. Par contre, les photos d’identité apportées ne lui plaisent pas. Au bureau voisin, en quelques minutes c’est la production de photos réglementaires des deux nouveaux « brigands » belges de Singapour! La préposée retrouve le sourire, c’est nettement mieux ainsi, même si elle est seule à le penser ! Vient la phase des empreintes digitales, « oh vos doigts sont trop secs » (et pourtant nous avons l’impression d’être déjà en sueur) mais après les avoir crémés, cela passe direct avec les deux pouces ; quand je me souviens qu’à l’ambassade belge de Genève, elle m’a fait essayer tous les doigts … il faudra que je lui donne le truc de la crème! L’entretien se termine par un gentil message de bienvenue et le règlement de 300 S$ ; nos cartes seront prêtes mardi.

Chinatown présente un style différent avec de petites maisons colorées, ouvertes sur la rue qui me paraît nettement plus propre que dans mes souvenirs de Hong-Kong. Nous errons au travers des ruelles jusqu’au quartier des banques et des affaires, ses interminables buildings à l’architecture variée et hyper moderne. Ici ça vit mais toujours dans le calme et sans précipitation, chaleur oblige. Ciel bleu, c’est idéal pour les photos!

  

Un deuxième Hôtel Fullerton plus moderne trône en bord du bras de mer, offrant une situation géniale, face à Marina Bay. Nous nous hasardons dans le lobby au décor de malles sur la route des Indes.

Le quai voisin est tout fleuri de bougainvilliers aux couleurs roses et fuchsia. Le gros lion blanc majestueux symbolise la ville de Singapour ! Nous embarquons dans un petit bateau pour rejoindre l’autre rive, celle de Louis Vuitton, du Musée des Arts, du gigantesque mall s’étendant sur plusieurs centaines de mètres, du bateau perché sur les trois tours de l’hôtel Marina Bay Sands. C’est fou, démesuré !

 

Dans ce mall, une patinoire d’un côté, un canal avec des gondoles de l’autre, les sols sont en marbre, les luminaires en cristal, les rampes en laiton. Un Casino bien sûr, dans cette ville où règnent plusieurs millionnaires ; l’accès officiel nous en sera donné dès que nous aurons nos cartes de résidents! Presque toutes les marques sont ici … je dis bien « presque »… Esprit ne figure pas sur le Directory (terminal permettant de trouver ce que l’on cherche et aussi de se repérer), appelé ici « concierge ».

   

Les produits Apple se vendent dans une chaîne nommée EpiCentre ; ils ont un iphone blanc en stock, je craquemalgré mes bonnes résolutions et Yves s’empresse de prévenir les garçons ; auraient-ils fait un pari dans mon dos ?

Ode to Art est LA galerie repérée en avril par Yves ; les oeuvres moulées rouges de l’artiste chinois Chen Wenling sont remarquables. Yves donne sa business card et reçoit très vite un mail du gérant, nous serons tenus au courant des événements. Quelques mots sympathiques avec ce gars qui nous ayant pris pour des touristes, s’étonne que nous restions ici six mois! Il nous trouve bien bronzés, encore un qui doit confondre la Suisse et la Suède.

 

Le bar-restaurant perché sur le bateau porte le nom de Ku Dé Ta ! Ce sera pour une autre fois ; de nuit ce doit être extraordinaire d’être là-haut sur la terrasse, au grand air à siroter un délicieux cocktail …

 

La boutique Esprit du Centre Commercial Raffle City est vaste mais je n’y déniche pas d’autres boléros pour moi. Je me promène toujours avec le noir que j’enfile dès que je ressens l’air conditionné, c’est l’idéal ! Je demanderai à Tom de me faire un envoi.

Yves passe du temps à installer mon nouvel iphone, Merci!! La récompense sera une pizza croustillante dans un restaurant italien du Swiss Hôtel, excellent mais un peu cher , surtout la petite bouteille de Chianti. Les boissons alcoolisées, bière-vin-alcool, sont hors de prix à cause des taxes mais un thé avec une pizza, ça ne le fait pas!

Nous apprécions encore un moment la pénombre de la terrasse au bord de la piscine surplombant la ville toute éclairée…

           

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s