Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Grosse frayeur à Bukit Timah

1 commentaire

Singapour était une île couverte de forêt vierge, c’est principalement la partie sud qui s’est développée et le centre est resté assez sauvage et comporte plusieurs réservoirs d’eau. Des parcs sont aménagés un peu sur tout le territoire comme aires de jeux, de loisirs, de balades, de pic-nic, de sport mais il subsiste deux ou trois réserves dites naturelles avec sa faune et sa flore protégées.

Ce matin nous partons vers celle de Bukit Timah où se trouve le point culminant ‘naturel’ de Singapour. La montée est raide, en ligne presque droite sur l’itinéraire le plus rapide, avec un chemin assez large, fréquenté par les sportifs du matin. Les chauffeurs de taxi nous ont annoncé des singes, des serpents, des gros lézards … et nous sommes partagés entre d’une part l’envie d’en voir et d’autre part la crainte de se faire surprendre par un de ces reptiles. Les yeux balaient la forêt touffue, ses arbres gigantesques, les lianes que l’on pourrait confondre avec autre chose … Les ravins, les falaises, les chemins qui tombent à pic sont impressionnants. Le sommet est atteint, chaudement mais sans frayeur. Thomas trace devant en éclaireur. Nous sommes royalement à 163 mètres d’altitude et de grandes antennes gâchent notre vue.
Visitor Center de Bukit Timah Visitor Center Bukit Timah Bukit Timah Bukit Timah Le sommet de Bukit Timah

Nous sommes tous trois bien d’accord pour un autre itinéraire à la descente … c’est sans savoir que le sentier se rétrécit considérablement, nous rapprochant affreusement de la forêt vierge. Ce bruit aigu et caractéristique – notre chauffeur de taxi hier nous a dit que c’étaient des ‘chichia’ – est permanent et très puissant dans cette végétation; nous ne sommes pas seuls … et il y a certainement beaucoup de bêtes qui nous regardent, à l’affût. Ça monte … ça descend … et soudain, proche d’un marais, je distingue à deux pas de moi, une tête et une longue langue pointue au va-et-vient dans ma direction. Je suis figée sur place, ne peux m’empêcher de pousser un cri et ça y est, les filles sont tétanisées sur place, font demi-tour à grandes enjambées … la chaleur monte en nous, les pulsations s’accélèrent. Ensuite ce sont deux monstrueuses araignées, aux longues pattes jaunes, qui ont tissé leur toile juste au-dessus du seul sentier qui est notre échappatoire … nous nous baissons au plus bas pour passer … oh vite vite, que nous retrouvions notre chemin plus large! Seul Thomas a encore le courage de s’aventurer seul un peu plus à l’écart pour quelques photos d’une ancienne carrière transformée en lac vert émeraude. Le soir, Yves réclame des photos du serpent … il me fait bien rire lui … j’aurais voulu l’y voir!
Bukit Timah Bukit Timah Bukit Timah Bukit Timah Bukit Timah Bukit Timah

L’orage éclate en force comme nous rejoignons le Visitor Center, installé dans une jolie maison Black and White. Que d’émotions … voilà une exploration que je ne suis pas certaine de refaire avec d’autres visiteurs!
Orage se déchaîne

Le problème de trouver un taxi, par temps de pluie, dans un endroit aussi isolé ne nous vient à l’esprit que sur le moment-même; nous attendons une petite accalmie et courons vers la rue principale … bientôt au sec à l’appartement!

Comment pourrions-nous terminer la journée alors que le soleil fait la fine bouche pour ré-apparaître ? Du shopping, bien sûr! Direction VivoCity … et je suis de plus en plus inquiète pour les bagages des jeunes; je pense qu’un achat de valise va s’avérer plus que nécessaire. Je les laisse ‘magasiner’ pendant que je prends quelques notes, confortablement installée dans un canapé du Starbuck.
Yves a participé à un jury de Thèse, en vidéo conférence avec Paris et nous nous retrouvons à l’italien de U-Town, ainsi un autre quartier du campus que Thomas et Mélina peuvent apprécier.

Une réflexion sur “Grosse frayeur à Bukit Timah

  1. Ola, Indiana Jones et Angelina Jolie dans un nouvel épisode pendant que le Doc analyse la situation stratégique sur le net a Paris. (=:
    Tanti baci da l’Italia .Un joyeux Noel et plein de bonnes choses pour la suite. Belle feste!!!

Répondre à Detry Marco Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s