Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

ChangDeokGung Palace, Insa-Dong et Séoul by night

Poster un commentaire

Yves a une journée très chargée; il commence par une conférence pour Samsung SDS et Open Tide, deux sociétés du groupe Samsung, à laquelle des responsables de diverses directions viennent assister. L’enthousiasme est grand, ils aimeraient vraiment d’autres interventions dans le futur. Les différents hôtes de la journée se sont organisés pour les transports et c’est bien commode pour Yves. Le second rendez-vous se passe à la maison d’édition de la version coréenne de BMG; une séance d’interview sur l’histoire, la diffusion, le succès et l’avenir de la méthode. Mais le clou de la journée sera la dernière présentation pour MIC Impact, une petite société, dirigée par un tout jeune coréen, qui dispense des cours ou séminaires de management pour toute sorte de groupes. Et là, sur une semaine, il a pu mobiliser plus de deux cents personnes, jeunes entrepreneurs dont plusieurs utilisent déjà la méthode. Ils sont hyper motivés et ici, le répondant est très fort. Les questions ne s’épuisent pas, les dédicaces se font par dizaines, sans oublier les photos souvenirs. Mike, le jeune patron, remercie Yves très chaleureusement, avec beaucoup d’émotion et souhaiterait sincèrement le revoir. Il y aura même dans les prochains jours des articles dans la presse locale!

Kil-Soo a eu la gentillesse hier soir de faire pour moi les réservations pour les visites guidées du Palais ChangDeokGung et de son Jardin Secret. Il vient même me prendre en voiture à l’hôtel pour m’y emmener – il roule en Volvo et nous a dit que ici, ce sont des voitures vendues comme bas de gamme parmi les voitures non asiatiques ; en chemin il m’indique le départ de la rue Insa-Dong, rue touristique que je pense parcourir après les visites et il me montre un petit restaurant typique où je pourrai déguster un plat de riz local avec légumes et fruits de mer.
La météo annonçait du soleil mais je peux juste me contenter d’un temps sec; mes photos ne seront guère lumineuses. Je sympathise dans le groupe de la visite avec une américaine de Washington et une jeune couple anglais qui émigre en Australie.
Les deux femmes guides sont très agréables à écouter et leurs explications intéressantes, humoristiques parfois. ChangDeokGung Palace a été construit au début du quinzième siècle comme seconde résidence sous la dynastie des Joseun et il servit de résidence aux souverains durant presque trois siècles. Le palais principal, GyeongBokGung se présente lui un peu selon le schéma de la Cité Interdite avec un alignement des bâtiments selon un axe central. Kil-Soo m’a dit que enfant, il trouvait ce palais grandiose et ne comprenait pas pourquoi ses cours d’histoire mettaient tellement en valeur la Cité Interdite. Et c’est quand il est allé à Pékin qu’il a compris. Le nôtre est une petite copie plus sobre et c’était voulu, me dit-il, pour ne pas faire ombre à la grande Chine.
Par contre le palais que je visite ce matin s’harmonise mieux avec la nature. Les treize constructions – qui restent aujourd’hui – sont intégrées sur le relief de la colline et l’on passe des portes principales et secondaires, au pont sur l’eau – pour purifier notre mental, chasser les mauvaises pensées -, aux édifices pour les cérémonies publiques, aux lieux pour les entretiens entre le roi et ses sujets, les chambres privées – qui sont bien séparées pour les filles et les garçons – la bibliothèque, l’hôpital, etc. Nous évoluons parmi ces bâtiments aux toits courbés, recouverts de tuiles d’argile ou de céramique, aux jolis dessins de briques et pierres sur les façades ; certains sont colorés, d’autres en bois brut et je retrouve dans le discours de la guide toute cette symbolique omniprésente … la longévité, la prospérité, le bonheur, la réussite se traduisaient par des formes, des animaux, des matières. Elle nous montre également le système de chauffage – qui semble-t-il reste encore actuel sur son principe – où sous les sols on allumait un feu de charbon qui diffusait la chaleur au pierres des sols du palais. Le charbon fait moins de fumée que le bois, ce serait la raison du choix de ce combustible. Derrière chaque bâtiment se dresse une cheminée dont le décor est souvent joli, mélange de briques et de pierres. A la fin du parcours, un bâtiment qui a servi d’endroit de relaxation et de lecture pour le prince, a encore été habité par la famille royale jusqu’en 1989. Les palais de Séoul ont subi des destructions – par les japonais entre autres à la fin du seizième siècle – et des incendies ; ils furent plusieurs fois reconstruits et celui-ci a été reconnu par l’Unesco en 1997 après six années de profonde rénovation.
ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung ChangDeokGung

Ensuite j’enchaîne avec la visite du Jardin Secret, un magnifique parc coréen, dessiné en 1463, où les rois et leurs courtisans aimaient venir se relaxer, pêcher, déclamer des poèmes. La balade s’étend sur une heure et demi dans une forêt superbe, avec des allées ombragées, des bassins paisibles et parfois gelés, des pavillons simples et harmonieusement intégrés dans ce parc vallonné. La végétation est un peu triste en cette saison, les sols sont boueux, avec de la glace et de la neige, voici une bonne excuse pour revenir dans le futur, me promener à une meilleure saison dans ce parc où rayonne la sérénité.
Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden Secret Garden

Je quitte ce monde enchanteur pour replonger dans l’agitation de la ville. La jeune fille à l’entrée du restaurant Doriking me signale tout d’abord par des gestes que tout ici est en coréen mais je fais mine d’insister et un autre employé me montre un menu où seul le mot Seafood est en anglais. Je fais signe ok de la tête et je m’installe, dans cette salle au plafond plat, sombre et simple; des salons plus privés où l’on s’assied sur le sol sont occupés par des locaux. Il faut dire qu’il y a très peu de touristes et encore moins de caucasiens. Le plat qui m’est servi – dont évidemment j’ignore le nom – est vraiment délicieux et parfumé. Kil-Soo a bien fait de me renseigner cet endroit. Le riz cuit encore dans un bol de terre cuite, il est agrémenté d’oeufs, fruits de mer, maïs, pois et tout autour de petits plats avec des sauces, des légumes succulents.
Restaurant de Kil-Soo Loges Miam ...

Insa-dong est un quartier de rues piétonnes, aux maisons anciennes, souvent basses, qui vit de commerce d’art, de souvenirs et de tradition. Je me balade au gré de mon envie, de droite, de gauche, en faisant du lèche-vitrine, devant des boutiques d’artisanat ou d’antiquités, des petites galeries d’art, des étals de pierres ou souvenirs, des salons de thé charmants, des restaurants à la devanture finement décorée et accueillante. Cela me rappelle le plaisir connu à parcourir les Hutongs de Pékin.
Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong Arbres habillés pour l'hiver Insa-Dong Insa-Dong Insa-Dong

Séoul Tower apparaît soudain au bout d’une avenue de buildings, perchées sur la colline un peu enneigée et je reprends mon chemin préféré le long de la rivière Cheonggye pour rejoindre l’hôtel, après avoir pris quelques photos des immenses statues du roi Sejong et de l’amiral Yi Sun Sin, sur la place Gwanghwamun.
Point de repère Place Gwanghwamun Amiral Yi Sun Sin Roi Sejong City Hall moderne Patinoire, Tower et Hôtel Intérieur de City Hall

Ayant beaucoup marché, une pause me sera bien utile si je veux encore profiter un peu de ma soirée pour découvrir la ville. Et je repars une heure plus tard pour un Tour de ville en bus ‘by night‘ ; le circuit me fait découvrir les rives de la rivière Han, ses multiples ponts éclairés et les buidings du quartier sud. Le trajet remonte ensuite vers la Tower et c’est le seul arrêt, court mais qui permet quelques photos et la vue sur une grande partie de la ville aux lumières scintillantes. La balade me plait et je discute avec ma voisine, origianire de Mexico, qui suit un programme de six mois à Kyoto ; elle aussi retourne dans son pays en mars.
Seoul Tower Rempart au sommet de Namsan Park Tower dans Namsan Park Séoul à la nuit profonde

Je me doute que Yves ne sera pas encore de retour alors que le bus nous dépose près de City Hall. Plus du tout fatiguée, je me promène et m’imprègne dans ce marché de nuit proche de l’hôtel. Séoul a la réputation d’avoir divers quartiers qui vivent et vibrent ainsi toute la nuit ! Je craque pour des babioles, je m’amuse à regarder, écouter les marchands et le froid est effacé par la bonne humeur et l’animation de ces rues. La vie n’est pourtant si rose pour tout le monde ; la vision que nous en avons comme touriste est souvent un peu artificielle. Les gens paraissent très joyeux mais la pression est forte, dès l’âge de l’école et cela se poursuit dans le milieu professionnel. Le droit à deux semaines de vacances annuelles se réduit souvent dans les faits à 4-5 jours. Les taux de suicides dans ces pays comme la Corée ou le Japon sont bien trop élevés … Tout est contrôlé, les coréens sont disciplinés, les sanctions sont sévères et de cela résulte un climat de sécurité. C’est un vrai bonheur que de pouvoir me promener seule le soir en pleine ville, sans aucune crainte de vol, d’agression ni même de compagnie qui serait insistante et dérangeante. Pourquoi cela a-t-il donc disparu chez nous ?

Nous nous retrouvons à l’hôtel et Yves est très heureux de sa journée. Le groupe des deux cent cinquante entrepreneurs de ce soir était extraordinaire, enthousiaste … Il revient avec un joli bouquet de fleurs et de nombreux cadeaux dont je suis impressionnée par les emballages. C’est spectaculaire, c’est un art de pliages, de mélange de couleurs, de tissus, de papier, des floches avec ces nœuds coréens … ce sont les plus beaux emballages que j’ai jamais ouverts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s