Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

La vie dans mon quartier

Poster un commentaire

Tout se déroule pour le mieux, ma vie ici me convient à merveille et même si je ne les comprends pas toujours du premier coup, les québécois me sont fort sympathiques. L’habitude du tutoiement surprend encore ; ‘je t’en prie’ me répond le serveur que je remercie d’avoir débarrassé ma table, ‘excuse-moi’ me dit le gars qui par mégarde me cogne sur le quai du métro. Mes jeunes s’y feraient de suite et je trouve cela plutôt accueillant.

Notre appartement a déjà pris nos marques, il suffit de pas grand chose pour apporter couleur et chaleur humaine et Yves y trouve également son bien-être. Cuisine, nettoyage, lessives, rangements se font déjà avec automatisme et le seul point à regretter est la mauvaise qualité du Wifi … le gérant est au courant et cela devrait se régler ou du moins s’améliorer.

J’ai installé mon bureau devant la fenêtre à la rue, position stratégique pour observer le va-et-vient, les habitudes de mon voisinage. Mes voisins les plus fidèles sont les écureuils ; ils ne se lassent pas de jouer, courir, arracher les petites branches de l’arbre juste sous mon nez – rapides, furtifs, mignons, l’air coquin.

La manière dont les gens qui attendent le bus 51 sur l’autre trottoir sont habillés, me renseigne sur la température du jour – je ne me presse pas de sortir si je vois les petits dames avec gants et écharpe. Les bus sont fréquents et agréables, les gens qui les empruntent sont très respectueux de la ‘queue’ qui s’allonge parfois bien loin sur le trottoir et peut-on déduire que les québécois sont soucieux de leur environnement en lisant sur ces bus ‘un bus = 50 autos de moins sur la route’.

Les trottoirs peuvent également servir de lieu de débarras ; lundi devant chez moi je découvre le matin des meubles, commodes, chaises, matelas … et tout au long de la journée des gens s’arrêtent pour y jeter un oeil et emporter éventuellement ce qui les intéresse. Finalement n’est-ce-pas plus intelligent que de tout porter dans une décharge ? Le ramassage des poubelles est très régulier et j’imagine que les objets encombrants ne traînent pas longtemps en extérieur. Un autre couple s’est lui installé devant sa maison toute une journée avec des objets à vendre, jouets, vêtements, livres. Pas certaine que ces pratiques soient envisageables dans un pays aussi ordré que la Suisse !

J’ai rayonné dans presque toutes les rues autour du Boulevard Edouard-Montpetit et suis même allée jusque chez Martine à pied. C’est vraiment chouette pour moi de la connaître, c’est la cerise sur le gâteau de mon séjour. On passe de bons moments ensemble, elle me renseigne dès que je cherche quelque choses – je connais déjà mon futur coiffeur et ostéo – et elle m’a même prêté un Swiffer pour faciliter ma tâche de nettoyage.

J’allais oublier de dire que j’ai trouvé mon Stam café chez PremièreMoisson, rue de la Côte-des-Neiges … j’y trouve mon inspiration, mêlée dans le brouhaha de la population locale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s