Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Toronto à pied !

Poster un commentaire

Ce lundi est férié au Canada, non pour la Pentecôte mais pour célébrer la reine Victoria. Sous un beau ciel bleu et soleil, nous partons bien décidés à la découverte de Toronto et ses divers quartiers nommés districts; ni bus, ni tramway, ni métro nous n’emprunterons, seules nos jambes nous transporteront. Les rues, les avenues alignées au cordeau facilitent le parcours que nous débutons par West Queen West, le quartier surnommé Art & Design District. Les bars, boutiques, restaurants, galeries de cette rue mythique recèlent beaucoup d’originalité; on y ressent un air appelé ‘bohème-branché‘ par les torontois eux-mêmes. Le nombre de façades joliment colorées de tags figuratifs me plaisent beaucoup et c’est une chance que ce jour férié voit les portes closes pour une majorité des commerces. Dans le parc Trinity-Bellwoods, les lilas sentent merveilleusement bon et les citadins s’allongent sur les gazons pour profiter des heures de repos.

IMG_9756 IMG_9757 IMG_9759 IMG_9761 IMG_9760 IMG_9767 IMG_9770 IMG_9773
Même si ce n’était pas initialement dans nos plans, le crochet par Kensington Market apporte une autre vision plus vivante d’un quartier populaire, avant de nous retrouver dans le district chinois. Les couleurs vives, les enseignes aux caractères kanji, les étalages de canards laqués et d’épices ou de champignons, les grandes tables rondes des restaurants, les pharmacies de plantes médicinales … on s’y reconnaît, c’est bien la vitrine d’un Chinatown. L’immigration remonte au milieu du dix-neuvième siècle, avec des commerces de blanchisseries – avant l’invention de la machine-à-laver – et de restauration et aujourd’hui on compte un-demi million de chinois à Toronto.

IMG_9776 IMG_9779 IMG_9780 IMG_9994
Le fameux musée d’art est fermé le lundi et nous dénichons en face un petit restaurant/galerie qui expose les toiles de Lim Khim Katy, née à Ho Chi Minh City; ses maisons de campagne, ses paysages lumineux, ses personnages expressifs … j’aime. Sur la rue McCaul, c’est la découverte du bâtiment le plus original que nous ayons jamais vu, le Sharp Centre for Design qui fait partie de OCAD, le Ontario College of Art and Design où Yves a un rendez-vous mercredi. Incroyable, cet énorme cube rectangulaire aux façades de cases noires sur fond blanc, perché sur douze immenses pilotis colorés, chapeautant un ancien bâtiment! De près, de plus loin, la vue reste accrochée à cet édifice audacieux, inoubliable.

IMG_9793 IMG_9801 IMG_9802 IMG_9805 IMG_9806
L’objectif suivant est l’ancien Hôtel de Ville de style victorien devant lequel fut érigé le New City Hall, avec deux tours courbées telles deux mains ouvertes qui protègent la soucoupe où siège le conseil de la ville. Des passerelles d’accès surélevées offrent une splendide vue sur cet espace public devant l’hôtel de ville, le Nathan Phillips Square. Des enfants courent se mouiller, se rafraîchir sur les jets d’eau, les gens ont emporté leur siège pliant pour se détendre en observant l’animation de la place et nous écoutons les airs entraînants d’un orchestre, sous la baguette de la talentueuse Resa Kochberg, dans le cadre du programme de la semaine de musique juive.
IMG_9818 IMG_9819 IMG_9826

Je parviens à entraîner Yves dans le Centre Commercial Eaton, de cinq étages infinis, coiffé d’une immense arcade au toit de verre et avec en suspension un magnifique vol de bernaches en fibre de verre. Un écart qui valait le coup d’œil.
Et nous parvenons à Yonge Street que nous descendons vers le sud jusqu’à l’Esplanade. Yonge street est une des plus longues rues au monde, portant le même nom sur 1’896 km, depuis le lac Ontario jusqu’à la ville de Rainy River. Elle suivrait le tracé utilisé par les Hurons et ensuite par un explorateur français. Sa construction a débuté dans les années 1790, pour faciliter les communications entre la nouvelle York, appelée Toronto, et la baie Géorgienne en cas de conflit avec les américains. Elle est aujourd’hui une rue commerçante super animée, avec également des musées et des théâtres.
De Yonge à Bay street, s’étend Brookfield Place, un autre symbole architectural de Toronto. Entre deux tours jumelles, une galerie de verre de cinq étages, supportée par une structure métallique blanche; nous y trouvons un ‘Marché‘, boutique et restaurant à l’enseigne suisse – comme celui de Singapour – et le Spirit of Hockey bien sûr.

IMG_9832 IMG_9838 IMG_9581 IMG_9584 IMG_9586 IMG_9591 IMG_9589
Pour atteindre le Distillery District, recommandé par Anaelle, nous traversons le quartier de la vieille ville de Toronto, là où le commandant Simcoe de l’armée britannique a fondé la ville de York en 1793. Ce sera longtemps le centre économique de la métropole avant qu’il ne se déplace plus récemment vers la forêt de gratte-ciel que constitue le quartier des affaires. Au passage nous admirons la façade du Gooderham building, un trompe l’œil qui représente le bâtiment qui lui fait face de l’autre côté de Front Street. Le secteur est de nos jours à la mode pour y élire domicile plus au calme.

IMG_9846 IMG_9843
The Gooderham and Worts Distillery est fondée en 1832 et devient rapidement la plus grande au monde, produisant jusqu’à huit millions de litres d’alcool par an. Les restrictions et interdictions de la première guerre mondiale vont aboutir en une reconversion en production d’acétone et ensuite chuter. C’est dans les années 1990 cependant un lieu reconverti une fois de plus, en studios de films. Nous entrons dans ce quartier entièrement piéton, un Hub de culture, de loisirs et d’art; lieu de la mode, du design, d’artisans, de galeries, de cafés et restaurants branchés mais aussi un paradis pour les résidences. Nous avons la chance qu’il s’y passe ce week-end un rassemblement d’artisans à l’ouvrage et vendant leurs œuvres; une animation qui fait fête, sous un beau soleil qui réjouit les cœurs.

En 2003 un petit groupe d’entrepreneurs visionnaires fait le rêve de transformer les quarante-sept bâtiments de pure style industriel victorien de l’ancienne distillerie en un espace où les passions et la créativité pourraient s’exprimer, se développer, se partager avec d’autres. Pour terminer la rénovation des rues, ils auraient acquis six cent mille pavés de brique rouge de Cleveland. Ils sont parvenus à créer un ensemble où l’ancien et le moderne se fondent; une destination idéale pour rêver, se sentir hors du temps, chiner parmi les quantités de boutiques d’objets insolites – comme chez Bergo Designs, par exemple – ou se laisser captiver par un magicien de rue, savourer un délicieux chocolat aux pépites de caramel, une bière rousse de Mill St. Brewery. Un vrai moment de bonheur pour lequel nous remercions vivement Annaelle du conseil! C’est d’ailleurs à sa santé que nous prenons nos consommations sur un banc face au soleil …

IMG_9859 IMG_9860 IMG_9862 IMG_9864 IMG_9867 IMG_9873
Le retour se fait le long de Queens Quay, East puis West dès que l’on passe outre cette Yonge street et l’on revient vers la ville qui donne le vertige. Le nombre de travaux, de grues fait dire aux locaux qu’il y a deux saisons à Toronto : l’hiver et … la saison des constructions!

IMG_9877 IMG_9881 IMG_9884 IMG_9888

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s