Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Douce soirée en ville

Poster un commentaire

Il faut parfois que j’insiste pour une sortie mais dès qu’il est en route, Yves ne regrette pas. Nous descendons à la Fonderie Darling, une ancienne fonderie du dix-neuvième siècle restaurée en un espace dédié aux arts visuels, avec des expositions temporaires et des ateliers de création. Yves trouve un intérêt à l’endroit lui-même, pour un futur projet éventuel. C’est un peu surprenant de découvrir sur la rue, la première œuvre; une voiture renversée, les sièges, le moteur, l’échappement transformés en bar à chicha! Ensuite, des deux expositions actuelles, nous préférons celle de Yam Lau, un chinois de Hong-Kong, qui a étudié les arts et le design en Alberta, habite actuellement Toronto et enseigne à l’Université de York; peut-être nos amis Trish et Alan le connaissent-ils. Il nous présente deux montages vidéo très reposants et originaux; il a superposé un film sur la vie de tous les jours dans les rues en Chine, avec la présentation à l’aide d’un logiciel de CAO, de son studio. On peut interpréter un de ses messages comme étant le luxe de posséder à Pékin un studio, soit un endroit pour s’isoler de la foule. C’est très plaisant à regarder.

IMG_9450 IMG_3538 IMG_3533 IMG_3536 IMG_3535

Nous nous baladons ensuite le long du port, cherchant un endroit sympathique où nous poser pour le repas; une terrasse mais tranquille, sans trop de monde et une bonne table.

Et nous voici à l’adresse qui s’avérera idéale à tous points de vue : le restaurant ‘Les Filles du Roy’ dans l’ancienne maison Pierre Calvet, qui date de 1725. Son nom devait permettre de ne pas oublier ces filles arrivées pour peupler la Nouvelle-France; de nombreuses familles franco-canadiennes ont d’ailleurs parmi leurs ancêtres une de ces filles. C’est en 1960, à l’époque où commencèrent les rénovations du Vieux Montréal, que le couple Trottier emménagea dans la maison avec leurs sept enfants et ouvrirent le restaurant ‘Les Filles du Roy‘, proche du musée de Marguerite Bourgeois et de la Chapelle Notre-Dame de Bon-Secours. C’est un de leurs fils qui opère toujours dans cette maison meublée d’antiquités, avec un chef qui propose une délicieuse cuisine classique autour de produits du terroir. Les chambres de la famille sont de nos jours des chambres d’hôtel. Le repas est bien présenté, original et succulent, comme nous en avons rarement goûté ici; le serveur est mi sérieux, mi pince-sans-rire et nous échangeons quelques mots agréables avec un couple de touristes américains du Connecticut, qui ont visiblement envie de papoter.

IMG_3541 IMG_3542 IMG_3552 IMG_3554 IMG_3539

Il n’est pas très tard, nous avons presque soupé comme les poules et nous remontons à pied vers la Rue Ste Catherine dans sa partie Est pour la découvrir sur ce qu’on appelle ‘Le Village‘. Toute la zone est piétonne durant l’été et garnie d’un plafond de guirlandes, les terrasses ne se comptent pas, de jolies fresques murales font partie du décor de ce quartier, ‘Centre-Sud‘, coloré qui reflète la chaleur et la tolérance de Montréal envers sa population gay. Auparavant on le dénommait ‘Faubourg à m’lasse‘ car sur les quais du port qui ne sont pas loin, des centaines de tonneaux de mélasse parfumée y étaient déchargés chaque jour.

IMG_3567 IMG_3572 IMG_3566 IMG_3565 IMG_3563 IMG_3575

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s