Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Chez Suzanne et Roger à Ste-Marguerite-du-Lac-Masson

Poster un commentaire

Il fait beau et chaud ce mercredi pour notre excursion vers Les Laurentides. C’est en voulant payer la location de la voiture que nous apprenons qu’une de nos cartes a été bloquée car utilisée en Angleterre. Nous sommes de grands voyageurs mais ce n’est pas nous qui avons payé des fruits et légumes avec la carte. La fille de chez Avis est patiente et fort sympathique; ‘nous avons droit à une voiture de ministre’, nous dit-elle … une Chrysler noire toute neuve. Nous allons faire également nos premières expériences cette semaine avec un GPS; nous avons longtemps résisté à cette technologie, que je trouverai finalement très pratique.

IMG_3642

La route se passe facilement jusque Ste-Marguerite-du-Lac-Masson, avec des paysages verts et vallonnés comme pour aller au Mont-Tremblant. Nous aurions aimé prendre le lunch au fameux Bistro de Champlain, réputé pour sa cave à vin extraordinaire mais il est fermé; il est pourtant tellement joli. En bordure du lac, nous nous installons à l’ombre sur la terrasse du Marina pour de très bonnes côtes levées. Le décor est superbe, un vrai lac canadien aux rives sauvages, sur lequel se croisent pédalos, voiliers, petits bateaux de location.

IMG_3645 IMG_3647 IMG_3650 IMG_3652 IMG_3648

Nous ne sommes qu’à dix kilomètres de notre destination, le chalet de Suzanne et Roger; la carte montre plus de lacs que de routes – nombreuses sont celles qui se terminent en cul-de-sac, devant un lac. On dit ici que c’est le pays où il y a plus de lacs que d’habitants!

Capture d’écran 2013-07-29 à 08.39.50

Madame Garmin – dont on regrette presque qu’elle n’ait pas l’accent québécois – ne se perd pas et nous amène à la bonne adresse. La dernière partie du parcours est un chemin de terre et cela nous rappelle notre arrivée à Hemlock, avec les garçons il y a dix ans.

L’accueil est très chaleureux et joyeux chez la collègue que Yves connaît depuis longtemps. Le chalet et un petit bijou, qui surplombe le Lac Clair; on y descend par un escalier pour s’installer dans les chaises longues sur leur ponton privé. Woah, que c’est beau, que c’est calme, que c’est relaxant! Rien de tel pour déconnecter, écouter le silence, s’imprégner et certainement s’inspirer de la nature.

IMG_3687 IMG_3689

Ils traversent très souvent à la nage ou en kayak, le lac qui aurait vingt-six degrés et où est interdit tout moteur. Une cinquantaine de chalets seulement bordent l’eau, souvent bien dissimulés dans la végétation.

On prend la vie du bon côté ici à Québec, l’apéro peut commencer dès 16 heures … nous discutons, faisant plus ample connaissance. Leurs deux filles habitent Vancouver, une ville qu’ils aiment autant que nous. Roger nous parle de sa traversée du Canada en vélo, depuis Vancouver jusque Montréal en cinquante jours, avec un ami alors que Suzanne suivait avec le camper. Une jolie aventure qu’il aimerait ‘terminer‘ avec la portion jusque Halifax tout à l’Est. Des centaines de photos – une tous les dix kilomètres – immortalisent cet exploit. Ils ont dû changer une fois leur chaîne et lui n’a eu qu’une seule crevaison sur ces 5’100 kilomètres parcourus, sans chute, sans souci de santé, sans insolation … magnifique!

Le vent soudain se lève et la pluie d’orage nous pousse à nous replier vers le chalet. J’admire sur leur terrasse les chaises Adirondack et Roger m’explique qu’il les a achetées en kit et montées lui-même; elles sont si belles et confortables.

IMG_3654

Nous préparons sans stress un bon souper – avec du saumon au grill, cuit sur une planche de cèdre – que nous prenons sur la terrasse couverte et entourée de moustiquaire. En effet la chaleur et l’humidité sont un milieu propice aux maringouins, comme on les appelle ici. L’hiver, des fenêtres en Plexi remplacent les moustiquaires et ils peuvent séjourner dans leur véranda avec vingt degrés alors qu’il en fait moins trente dehors. Ces petits lacs gèlent, se recouvrent d’une bonne couche de neige et les riverains y font de la luge, de la raquette, du ski de fond. Ce paysage-là doit également être fantastique. La soirée se prolonge bien tard autour de nos discussions sur les voyages, la famille et l’éducation.

Le lac s’anime de petites vagues sous l’effet de l’orage puis se calme à nouveau, le jour tombe avec un superbe coucher de soleil rouge, le cri des huarts – ces canards que l’on trouve sur les anciens billets de vingt dollars – nous rappelle que la nature est habitée et le reflet de la lune sur l’eau laisse rêveur …

IMG_3760 IMG_3758 IMG_3659 IMG_3662

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s