Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

L’histoire architecturale de Tokyo

Poster un commentaire

Le train nous amène aujourd’hui très à l’ouest de notre localisation vers la gare de Musashi Konagei; là avec un peu d’aide nous trouvons le bus et l’arrêt qui nous permettra de visiter un musée un peu particulier. Depuis la période où elle s’appelait Edo (1600 à 1868), Tokyo a subi de nombreux incendies, tremblements de terre, guerres, inondations qui ont détruit son patrimoine architectural. C’est pourquoi en 1993, le gouvernement a inauguré au sein d’un grand parc, un musée en plein air où sur sept hectares ont été reconstruites trente-cinq maisons après avoir été démontées pièce par pièce de différents quartiers de la capitale. Les plus anciennes datent du début de l’ère Meiji et les plus récentes des années 1960. Toutes ces maisons se visitent, nous allons donc sans cesse nous déchausser, et le mobilier exposé est toujours d’époque.

IMG_5132

Nous commencerons pas un studio photo, une résidence privée au jardin magnifique avant de nous attarder dans des fermes très anciennes et une maison des gardes du temps des shogouns, au toit de chaume dont l’épaisseur me surprend. Nous aimons beaucoup ces habitations entièrement construites en bois, aux sols recouverts de tatamis ou de plancher, aux parois coulissantes de tous genres permettant d’occulter, de privatiser tel endroit – les fenêtres, les stores, les murs, … tout coulisse. Une dame nous montre les premières salles-de-bain où l’eau s’écoule vers le sol directement, les anciens foyers où l’on cuisait le riz et qu’ils alimentent toujours de feu à l’heure actuelle car c’est la seule façon de conserver ces habitations et leurs toits de paille – la fumée est nécessaire pour éliminer les insectes destructeurs et assurer la sécheresse de cette couche de paille. Elle nous avoue ne pas savoir d’où vient cette habitude qui perdure de vivre à même le sol; les chaises sont plus confortables, nous dit-elle!

IMG_5134 IMG_5138 IMG_5137 IMG_5140IMG_5164 IMG_5147 IMG_5144 IMG_5158  IMG_5146 IMG_5156 IMG_5160 IMG_5151

Suivent certaines habitations plus modernes, parfois dessinées et habitées par l’architecte lui-même en leur temps; certains se seraient inspirés de l’Europe suite à des voyages qu’ils y ont fait, alliant ainsi par exemple une tendance hollandaise ou allemande au style japonais. Nous mangeons dans celle de l’architecte allemand George de Lalande, qui se trouvait près de Shinjuku, et qu’il a rehaussée de deux étages en bois; nous sommes superbement installés dans le petit jardin et en nous entendant papoter, notre voisin de table se fait un plaisir de s’adresser à nous en français. Il est professeur émérite, enseignait la peinture et la calligraphie – nous l’avions d’ailleurs vu à l’œuvre au début de notre balade.

IMG_5165 IMG_5142 IMG_5143

Au centre du parc, un petit temple mausolée construit par une princesse pour honorer sa mère; il date de 1652. Et les deux maisons suivantes du début du vingtième siècle, celle de la famille d’un politicien influent et celle de la famille Nishikawa connue dans le commerce de la soie, je les adopterais volontiers; elles ont des espaces agréables, des galeries extérieures, une harmonie toute simple et le jardin, partiellement reconstitué me plairait également.

IMG_5167 IMG_5176 IMG_5179 IMG_5171 IMG_5174 IMG_5182

Nous atteignons la dernière partie avec un bureau de Koban – pas très différent de ceux que l’on voit dans tous les quartiers de la ville – et de nombreux commerces, un tailleur, un bar, une papeterie, un fleuriste, un magasin de sauce soja et saké, une échoppe de casseroles, un fabricant de cosmétiques ou d’ombrelles. Certaines façades sont recouvertes d’une fine brique ou de cuivre mais les ossatures sont toujours entièrement en bois. Nous avons l’impression de nous balader dans un décor de tournage de film, c’est superbe et nous arrivons au bout de la rue aux bains publics, avec une large porte d’entrée et une enceinte semblables au style des temples chinois; ce sont des bains de luxe, les salles intérieures sont larges, hautes, lumineuses et joliment décorées – même si nous trouvons que les bassins eux-mêmes ne sont pas très grands.

IMG_5183 IMG_5189 IMG_5195 IMG_5192 IMG_5197 IMG_5198 IMG_5199 IMG_5200 IMG_5207 IMG_5216 IMG_5220 IMG_5219 IMG_5208 IMG_5211 IMG_5212

La ferme que nous visitons en dernier est très prestigieuse, son toit toujours fascinant, l’odeur de fumée agréable, sa cour intérieure inspirant la sérénité.

IMG_5221 IMG_5224 IMG_5225 IMG_5228

Et voici une visite qui nous a tous deux intéressés; nous reprenons un bus qui rentre vers la gare – facile à présent – pour ensuite rentrer vers la ville en train. A Shinjuku, nous prenons un métro pour aller zoner dans le quartier de Roppongi. Un énorme complexe, repérable de loin, caractérise ce quartier surtout fréquenté par des touristes étrangers et des expatriés. La grande tour bombée, la Mori Tower, du nom du magnat de l’immobilier Mori Minoru aussi appelé l’empereur de la pierre, est très belle du haut de ses 238 mètres; l’araignée aux longues pattes, œuvre de la française Louise Bourgeois, signale l’entrée du centre commercial tout moderne et esthétique et l’on aperçoit la première tour de Tokyo construite en 1958, qui ressemble à la Tour Eiffel. Le carrefour de Roppongi connaît peu de moments calmes et il est surmonté d’une voie express.

IMG_5230 IMG_5231 IMG_5234 IMG_5233

Les souvenirs de l’année dernière revivent, nous nous dirigeons à l’instinct vers des immeubles aux façades de verre qui constituent ce qui s’appelle Midtown; un énorme complexe également, inauguré en 2007, avec des espaces verts, des bureaux, des logements, l’hôtel Ritz-Carlton et une galerie commerçante très luxueuse. Une animation se passe en cette fin de journée autour des glaces Ben&Jerry – pensée pour nos deux fils qui en raffolent.

IMG_5240 IMG_5242 IMG_5245 IMG_5247 IMG_5249 IMG_5250 IMG_5253 IMG_5269

À une des extrémités du bâtiment, un espace est réservé aux designers; il s’agit de 21/21, nom donné pour signifier la volonté du centre d’aller au-delà de la perfection, du 20/20. Nous y parcourons une exposition sur le riz, élément très important ici en Asie mais c’est surtout l’architecture de l’édifice qui nous plait, fait d’un mélange d’acier, de béton brut, de verre. L’architecte, Andô Tadao, l’a voulu léger, aérien, faisant penser à un oiseau de papier; dans ce lieu de réflexion, les designers japonais et étrangers sont invités à venir présenter et lancer leurs nouveaux concepts.

IMG_5268 IMG_5252 IMG_5260 IMG_5256 IMG_5262 IMG_5267 IMG_5265

La ville s’éclaire de ses milles lumières et nous allons retrouver le Gonpachi, un restaurant resté bien ancré dans nos souvenirs. La salle est toujours originale, le décor des auberges d’antan, les menus sont excellents, les serveurs un peu plus polyglottes qu’ailleurs car c’est un repère de touristes également; ici a été tournée une scène du film Kill Bill.

IMG_5277

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s