Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Parliament House et Musées à Canberra

Poster un commentaire

Je découvre ce matin la jolie photo de la ‘Dent Blanche’ illuminée pour célébrer le bicentenaire de l’entrée du Valais dans la Confédération. C’est également aujourd’hui l’anniversaire de Gilles que je prendrai au saut du lit en l’appelant alors qu’il sera 17 heures pour moi – Thomas, Mélina et Mathieu seront avec lui ce soir, me dit Nathalie; il sera heureux, je pense.

Encore une journée à me balader seule, à faire des kilomètres à pied dans cette ville étendue que j’aime beaucoup – le bord du lac, les pistes où se côtoient piétons et vélos, le ciel bleu pur, le soleil supportable grâce à un petit vent. Notre hôtel, le campus et certains bâtiments du gouvernement sont d’un côté du Lac ‘Burley Griffin’; je franchis un pont imposant pour me diriger vers la colline du Parlement, après avoir longé le quartier des ambassades – celle du Canada est reconnaissable à son totem des nations primitives.
Je grimpe dans la forêt, suivant un parcours vita (non non, je n’ai pas changé, je ne fais que suivre son itinéraire !) pour arriver au nouveau Parlement, une immense construction en forme de V élargi qui transpire la richesse et la volonté d’en imposer du gouvernent australien. Le symbole du pays, posé comme sur un haut trépied s’illumine tout argenté dans le ciel magnifique sous les rayons du soleil. L’accueil est charmant, la visite est gratuite pour chacun et je foule ces pièces énormes, au marbre lumineux, aux parqués brillants au possible, aux colonnes qui ajoutent à la hauteur. Le ‘Great Hall’ est impressionnant et la tapisserie qui recouvre le mur du fond est l’œuvre de l’artiste Arthur Boyd en 1984, telle une forêt de pôles aborigènes. Le public est autorisé à pénétrer un moment pendant la séance du Sénat – on y discute identité nationale, appartenance à la tradition britannique, … pour ce que je peux en capter. J’ai déjà l’impression de me perdre dans les différents coins et recoins, corridors, salles diverses et pourtant j’imagine qu’il y a encore bien plus d’espace inaccessible à nous – ce bâtiment est gigantesque.

Sur son toit, la vue plonge vers l’ancien parlement (bâtiment blanc de style colonial) et le ‘war memorial’ dans le même alignement – derrière lequel j’aperçois la pointe du ‘Mount Ainslie’ (plutôt une colline) et c’est mon but d’y emmener Yves demain.
Voici justement qu’il m’appelle ; il se trouve aussi avec ses collègues au Parlement pour une interview à Sky News, en direct sur la chaîne nationale à 14 heures – Yves est seul dans un petit studio, le journaliste lui posant ses questions depuis Sydney, une première qui a bien fonctionné!

Sur la vaste plaine, un rassemblement d’autochtones des clans aborigènes semble vouloir exprimer leur souci de reconnaissance, de statut autour de discours, de musique, de danses, de fumée délicieusement aromatisée à l’eucalyptus et leur drapeau comporte les couleurs du drapeau belge avec un cercle central jaune.

Proches de l’eau sont étalés la Haute Cours de Justice, des musées, tels que celui des portraits ou des sciences, la Grande Bibliothèque nationale avec ses nombreuses colonnes de grès. Mon choix pour une visite se porte toutefois sur la ‘National Gallery of Australia’ et je n’en serai nullement déçue. Une journée serait bien nécessaire pour la découvrir pleinement, ses expositions sont intéressantes, variées, bien agencées et pour le moment c’est James Turrell qui est à l’honneur, ce jongleur des espaces et de la lumière qui touche nos émotions – nous avions déjà vu son habillage du hall central du Guggenheim de New-York en 2013. À la sortie, un superbe jardin de sculptures, Rodin, Henry Moore ou Bert Flugelman, un australien d’adoption.

La place du Commonwealth et la terrasse ‘Queen Elizabeth’ rendent hommage à la reine Elizabeth qui le 3 février 1954 fut la première reine à fouler le sol australien, elle qui s’exprime comme la reine des australiens et qui a entretenu des liens directs avec les ministres du gouvernement de Canberra. Son jubilé en 2012 fut largement célébré ici et elle est venue à de nombreuses occasions dans la capitale, notamment pour l’inauguration de la nouvelle ‘Parliament House’ (1988), du Captain Cook Memorial Jet et du National Carillon – que j’ai entendu sonner souvent et que j’avais d’abord cru être une église.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s