Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Mathieu découvre tout Tokyo …

Poster un commentaire

Mathieu aime beaucoup les pandas et par chance, le zoo du parc Ueno en possède deux, provenant de Chine, Ri Ri et Shin Shin. C’est une jolie grosse boule de poils bicolore qui se déplace en douceur et nous en profitons pour parcourir de long en large ce zoo qui est aménagé dans une nature exubérante et qui est le plus ancien du Japon (1882).

L’architecture plus traditionnelle en briques rouges, de la gare principale de Tokyo – influencée par celle de Amsterdam – côtoie le futurisme du Forum, construit comme une énorme coque de bateau en verre. Et ensuite, il fallait faire un choix dans les magasins où s’éterniser; j’ai laissé Mathieu décider, tout en lui donnant mes idées. Ainsi les marques japonaises Uniqlo et Muji lui plairont autant qu’à moi; c’est toutefois plus facile de dénicher les tailles qui nous conviennent dans un magasin Gap ou Bershka. Les huit étages du Sony building sont un véritable palace de nouveautés technologiques hyper performantes et éblouissantes.

Hikarie est un des grands centres commerciaux et pour nous trois, la tentation est forte devant les boutiques de papeterie et de gadgets … et il y en a, à ne plus savoir où regarder! On ne se lasse pas non plus de les admirer lorsqu’elles emballent les achats, une technique de pliage bien spécifique, très rapide. Le joli emballage est ensuite placé dans un sac assorti et si par malchance, il pleut ce jour-là, le sac en papier est recouvert soigneusement d’un sachet plastic bien scotché. Un soir après le repas à l’étage des restaurants chez Hikarie, il n’y a que moi qui ne pourrai résister à une délicieuse ‘chocolate soft ice cream’ de chez Marcolini …

Et c’est sur Kappabashi dori que tout ce qui rentre comme ustensiles dans une cuisine, peut se trouver – Mathieu y dénichera ses petits cadeaux et de quoi faire plaisir à son frère. En parlant cuisine, je me dois d’évoquer les spécialités que nous avons fait découvrir à notre fin gourmet. Sheena m’a été d’une aide certaine en faisant pour moi par téléphone la réservation de Tonkatsu (du porc pané exquis, servi avec une salade de chou cru) chez Maisen ainsi qu’un Teppanyaki inoubliable au Cobra à Ginza. Nous y étions attendus avec moulte courbettes et surtout avec un menu en anglais. Mes souvenirs nous ont aussi amenés au Gonpachi (pour sa table excellente et aussi son cadre typique qui a servi de décor au film Kill Bill), dans un restaurant taïwanais pour des wantons tout coulants et enfin dans un très petit établissement dont la spécialité sont les Tempuras. Ici pas de photo ni de menu en anglais et les gens se sont bien étonnés que nous connaissions un tel endroit perdu (j’y étais venue l’an dernier avec Kato)!

Jeudi j’ai concocté une journée marathon – sous le soleil enfin – qui débute au fameux marché aux poissons de Tsukiji, le plus gros au monde (500 mille tonnes par année). C’est d’abord le va-et-vient des camionnettes, vélos, tracks, dans une forêt de boîtes blanches en frigolite, avant de pénétrer vers les échoppes de poissons. De la micro crevette au thon énorme, il y a une variété que je ne pouvais imaginer (plus de 450 espèces). Thomas aurait aimé voir ce long couteau fin comme un sabre qui tranche le thon comme si c’était du beurre – un beau cérémonial.

Le monorail fait sa boucle complète après Shiodome, traverse le Rainbow Bridge, pour nous amener sur l’île d’Odaiba. La visite du musée des sciences émergentes et de l’innovation, le Miraikan, nous plonge dans le monde de la robotique, des technologies du futur – une femme robot dit le Journal Télévisé, une autre revêt à s’y méprendre l’apparence humaine et le robot Asimo nous montre ce qu’il peut faire comme mouvements, nous explique comment il se repère et conserve son équilibre; il chantera aussi pour nous. Mathieu en avait vu une démonstration à l’EPFL, où il interagissait même avec le public. C’est fascinant, c’est touchant mais aussi troublant selon l’utilisation qui pourrait en être faite dans l’avenir.

Cette île artificielle est vaste, ses bâtiments sont parfois originaux comme celui de Fuji Tv tel un mécano géant et dans le centre commercial Venus Fort, c’est l’étage des magasins non pas pour bébés mais pour petits animaux qui va fasciner Mathieu !

Pour une vraie journée de vacances, je me devais de prévoir une navigation. Ainsi nous remontons la Sumida depuis Odaiba jusque Ryogoku, avec un passage amusant dans le bassin qui touche le magnifique parc Hamarykyu visité lors d’un précédent séjour. Ryogoku est le domaine des Sumos et même si aucun tournoi n’est au programme ce mois (il y en a six par année dont deux ici à Tokyo), nous en apercevons qui viennent à l’entraînement.Edo Tokyo Museum reste notre musée préféré, avec ses maquettes multiples nous présentant l’évolution, le mode de vie de la ville d’Edo, devenue Tokyo.

Mais je commence à sentir que mes deux compagnons ont eu leur dose de visites et avec l’appui enthousiaste de Mathieu, je les emmène pour la dernière étape du jour au siège de la brasserie Asahi. Chacun retrouve le sourire, reprend de l’énergie; installés au dernier étage, dans la ‘mousse’ du géant bock de bière dessiné par Philippe Starck, la vue sur Tokyo est éblouissante. Nous nous attardons, le soleil se couche lentement, les parcs peu nombreux se repèrent aisément au milieu des constructions à perte de vue – une ville de plus de 30 millions d’habitants pour le grand Tokyo.

A Kato qui lui demandera s’il a aimé sa découverte de Tokyo, Mathieu répondra qu’il espère vraiment y revenir un jour. Une merveilleuse semaine tous les trois; le temps plutôt maussade a été largement compensé par nos rires – qui doivent toujours rester muets -, nos chuchotements, nos surprises et nos émerveillements !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s