Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Nature, magasins et piscine

2 Commentaires

Les projets élaborés dans ma tête au début de ma nuit sont bien trop ambitieux pour une première journée ! Je reprends plutôt mes marques dans le quartier, en commençant par une jolie balade dans le parc de West Coast, ses fleurs tropicales, ses arbres géants, son rivage au bord de l’océan avec d’énormes porte-containers qui côtoient des bateaux de plaisance, des barques de pêcheurs et même des kayaks. Je suis dans un autre monde, un monde où les mélanges semblent plus faciles; en bordure d’une très belle place de jeux au milieu du parc, les mamans discutent, rient, partagent leur repas – les unes portent le voile, d’autres sont hindoues ou caucasiennes – culture, religion, couleur peau différentes. J’apprendrai que le gouvernement veille à cet équilibre pluri-culturel en gérant l’occupation des logements par quotas de nationalités. Dans un même immeuble HDB, on ne trouvera pas uniquement des familles malaises ou chinoises; ils se mélangent donc par obligation, ça devient une habitude de vie qui requiert le respect de l’autre pour être « viable ».

J’ai pensé au chapeau de soleil, aux lunettes foncées, aux chaussures confortables (merci Thomas) … j’ai juste oublié la bouteille d’eau ! Eh oui, il fait très chaud – pas très utile ici de soigner mon brushing le matin car il n’en reste rien après peu de temps; je reconnais l’odeur de l’air, l’humidité qui se mêle à la chaleur et mon pas est devenu plus lent. Pour une première marche, je suis fière des km parcourus – dans le parc, un panneau conseille les fameux 10’000 pas quotidiens, garants d’une bonne santé … je les dépasserai ce mercredi.

Hier soir (pendant que l’appartement se rafraîchissait) nous n’avions pu nous empêcher de venir revoir le centre commercial de West Coast Plaza ; de nouveaux magasins, des agrandissements, des animations pour enfants au centre … et toujours le centre de reproduction pour les impressions de canvas que je viendrai faire.

Aujourd’hui seule pour mes courses, je m’arrête d’abord au Sheng Siong, le supermarché vraiment chinois où l’odeur des durians vendus à l’extérieur attire les asiatiques et pourrait presque rebuter nos narines européennes! Alors qu’au Cold Storage, nous avons utilisé le self scan (nouveauté de cette année), ici le système est différent, les caissières scannent, emballent mes marchandises et m’indiquent la borne où je vais aller payer seule. Notre alimentation va s’adapter au climat, elle s’oriente vers les poissons (deux succulents seabass pour ce soir) et les fruits (exotiques ou plus courants mais dont le prix affiché est alors celui de l’unité et non du kilo, pour les pommes par exemple … surprise !). Surprise aussi pour les alcools, vins ou bières, dont les taxes sont importantes à Singapour. Ainsi Yves a payé 12$ la première bière Chimay qu’il m’a achetée – je me contenterai de la Tiger locale.

Ensuite, je ventile les courses de ma liste entre plusieurs magasins de West Coast Plaza, pendant que les canvas se préparent à la reproduction – la fille a d’ailleurs plus vite reconnu le canvas qui s’est affiché sur son écran que mon visage ! C’est impressionnant de redécouvrir l’accueil, le sourire, la gentillesse, la serviabilité des employés dans les commerces et les restaurants – est-ce le climat, le soleil, la chaleur qui en sont la raison ou bien leur sens du commerce ?

C’est lourdement chargée que je remonte ma colline vers Kent Vale et quel dommage d’avoir remplacé le portier par une borne automatique à l’entrée du condominium – lui, m’ouvrait la porte (aujourd’hui je dois poser tous mes sacs par terre pour trouver ma carte) et il avait toujours un petit mot pour rire. Il fait chaud chaud chaud, les parapluies sont de sortie pour s’ombrager mais je n’ai pas de main disponible; de toute manière, vu qu’il ne pleuvait pas, je n’ai pas encore eu le réflexe d’emporter le mien. Par contre, le réflexe de filer de suite à la piscine, lui, m’est revenu – quel bonheur !

Singapour est une grande ville, un petit pays – avec la population de la Suisse sur la superficie du lac Léman. Cela s’entend, le bruit extérieur me frappe en permanence et ce, même pendant la nuit, quand la circulation baisse mais ne s’arrête jamais (nous vivons au 17ème étage). Quel contraste avec le silence de nos montagnes …

IMG_7545 IMG_7552 IMG_7542 IMG_7544 IMG_7555  IMG_7557 IMG_7558

2 réflexions sur “Nature, magasins et piscine

  1. Pour effectuer tes 10000 pas quotidiens, tu montes tes 17 étages à pied?? 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s