Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Sakura à la campagne …

Poster un commentaire

Une heure et demi à bord du JR Takasaki line, aller et retour, pour me rendre à Honjo Saitama, dans une région rurale où habite mon amie Sheena (elle fait cela chaque jour pour venir travailler à Tokyo). Les immeubles gris, les buildings ont progressivement laissé place à des cultures, des quartiers de petites maisons basses. Le paysage est toujours encombré de ces longues lignes de pilônes d’électricité. A l’arrivée, c’est une vaste plaine bordée des premières montagnes – on cultive du riz, des fruits et aussi des myrtilles (si j’ai bien compris 😉 et des usines de fabrication de chips électroniques (NEC) sont d’importants fournisseurs d’emplois pour cette région de campagne. Les potagers et les fleurs entourant les maisons sont semblables à chez nous. Ils ont souvent deux maisons côte à côte; l’une plus récente pour y vivre, l’autre sert de dépôt, de rangement, d’atelier pour leurs travaux des champs et périodiquement ils détruisent la plus ancienne et inversent l’ordre des choses.

Le but principal de mon excursion dominicale – le soleil m’attend à Honjo alors que j’ai quitté Ueno avec un peu de pluie – est de partager avec Sheena et sa petite fille Mizuka un agréable moment de Hanami. Elle me prend en voiture et nous emmène vers l’allée des mille Cherry Blossom; comme beaucoup d’autres familles ou groupes, nous nous installons sur la rive d’un cours d’eau pour un pic-nic sous les cerisiers en fleurs – c’est vraiment bucolique! Je dois être la seule non-japonaise sur toute la longueur – un privilège de pouvoir vivre cette pure tradition nippone en dehors de la foule de Ueno ou de tout autre endroit de la métropole. J’ignore si Mizuka se souvient de moi depuis une année mais en tout cas, elle s’amuse avec moi et j’aime pouponner …

Nagatoro est aussi connu pour les Sakura, nous roulons dans un tunnel de fleurs – féérique ! C’est une bourgade plus touristique, pour les japonais (juste 2 millions de visiteurs par an); une localité comme d’autres que nous avons visitées, avec des magasins de souvenirs, d’artisanat, de friandises … Sheena me dépose pour aller nous chercher des Taiyaki, cette sorte de gaufres en forme de poisson fourrées à la pâte de beans ou de miso (chance que j’ai bien choisi ;-).

La région est plus montagneuse et le temple Hodosan, vieux de 2’000 ans, que je visite seule (Mizuka s’est endormie dans la voiture) dans une forêt de pins au pied du Mont Hodosan (au sommet j’aperçois un téléphérique) et avec en sus des cerisiers en fleurs, réveille en moi de très beaux souvenirs … tels Nikko ou Kamakura.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s