Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire au 10’000 Torii et un teppanyaki au Kobe Misono!

Poster un commentaire

Nous avions oublié que les petits déjeuners se servent très tôt dans les hôtels au Japon; ainsi les provisions faites hier en rentrant, nous les savourons tranquillement dans la chambre – le Citadines est pour cela un excellent choix, avec sa petite cuisine. Et c’est parti pour un court trajet en train depuis la gare centrale pour Fushimi Inari; la première Torii d’accès au sanctuaire shinto nous accueille dès la sortie du train. Elle ne nous accueille pas seulement nous deux, quel monde pour ce pèlerinage au sanctuaire des 10’000 Torii, dédié à Inari, la déesse du riz. La montagne offre un décor sublime, les milliers de Torii couleur rouge vermillon nous emmènent vers les hauteurs; elles portent gravés sur une des faces le nom des donateurs. Des cafés, salons de thé, des mini-sanctuaires, tombes ou cimetières jalonnent le parcours et nous avançons en procession, procession qui se fait toutefois de plus en plus clairsemée à mesure que nous gravissons les marches. C’est tellement vaste … un temple n’est pas comme une église, c’est un lieu où vivaient moines et disciples – celui-ci est certainement aussi étendu que notre village de Lonay! C’est superbe, il faudrait sans doute y venir à 6 heures du matin pour en apprécier une plus grande quiétude … et encore, je suis certaine que nous ne serions de loin pas seuls.

J’ai promis à Yves qu’avant de repartir, je retrouverais le restaurant où il y a trois ans, nous avions adoré notre premier Teppanyaki local. C’est chose faite; nous reconnaissons même le cuisinier qui nous avait fait bien rire, au Kobe Misono ! Il s’éclate de rire encore quand je m’étonne que lui, ne nous reconnaît pas … il promet que la prochaine fois, il ne fera plus l’impair. La marche digestive le long du canal (un petit air alsacien) bordé de cerisiers qui nous donnent encore un peu de fleurs, avec des terrasses surplombant l’eau, et même une musicienne jouant d’un instrument traditionnel sur un petit ponton, sera la dernière image enchanteresse que je garderai de Kyoto, tout son charme malgré sa quantité de touristes.

Un trajet en Shinkansen est parfait pour rédiger dans mon cas et préparer ses futures conférences pour Yves. Calme, stabilité, silence, propreté, espace, service snacks/boissons, connexions …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s