Blog d'Isabelle

Journal d'une Lausannoise en Asie, Australie et Amérique latine

Derniers jours à Tokyo

Poster un commentaire

Notre séjour touche à sa fin, le temps est venu de trier les affaires, faire des lessives et déjà ce sont les gens de Montréal qui remplissent notre agenda – enfin, surtout celui de Yves. Les réservations de vols et d’hôtels pour les déplacements depuis le Canada s’organisent et je fais ma to-do liste pour ce prochain séjour. Pour notre mois à Lonay, c’est Melina qui m’a prévu des gardes de ma petite Lucie et j’en suis tellement impatiente.

Sheena travaille à Roppongi et je la rejoins ce vendredi pour un dernier lunch en sa compagnie. Nous choisissons un restaurant chinois dans l’immeuble Roppongi Hills et cela me fait plaisir de revenir un moment dans ce quartier des affaires, animé la semaine par les gens qui y travaillent et le week-end pour les loisirs (musées, cinémas, …) et le shopping. Elle aimerait venir nous voir en Suisse, cet été peut-être avec sa petite Mizuka. Elle a organisé son travail pour pouvoir rester discuter avec moi et même m’accompagner jusqu’au magasin Muji de MidTown. Sur une petite place, les guirlandes de poissons en tissus sont déjà suspendues au-dessus de nos têtes et se balancent au vent. Mikiko m’a expliqué que ce sont des carpes koï; les familles en mettent aussi devant leur porte au moment de la fête des enfants. Il y a la fête des filles début mars et celle des garçons début mai – je crois qu’ils aiment les fêtes dans ce pays. Roppongi – MidTown, c’est tellement différent du Tokyo de Yushima – Ueno où je vis; comme si je passais de l’effervescence, de la modernité, du bruit de la ville au calme, à la tradition de la vie rurale.

Revenue à Ueno je me laisse tenter par le Peonies garden. J’ai eu la chance d’admirer le Sakura de cerisiers, de toutes les sortes, des azalées et voici la pleine floraison des pivoines, fleur sacrée en Asie et souvent représentée sur des toiles ou des porcelaines. Yves me dira en voyant mes nombreuses photos : et bien oui, ce sont des pivoines ! Elles sont toutefois tellement bien présentées dans ce jardin, abritées joliment par des wagasa, ombrelles japonaises faites de bambou et papier washi et des toits de roseaux ou bambous, que la beauté de la fleur elle-même ne peut laisser indifférent; elles paraissent si délicates. Ce jardin a été aménagé en avril 1980, en même temps que le sanctuaire Toshogu, pour marquer l’amitié entre le Japon et la Chine (amitié toute relative je pense) et il se compose aujourd’hui de 110 variétés de pivoines, c’est une véritable attraction. En sortant j’admire la porte toute rénovée du sanctuaire, avec ses dorures et ses dragons à la mode chinoise. L’allée des grandes lanternes de pierre, la pagode toute proche donnent le décor du mémorial pour Hiroshima où brûle en permanence une flamme et où s’accumulent des grues en origami.

Un Yakiniku et un Shabu Shabu à volonté seront nos deux dernières dégustations culinaires, que nous savourons comme de « presque vrais » tokyoïtes. Yves goûtera également au maquereau grillé lors de notre balade dans le quartier de Yanaka que je me plais à lui faire découvrir, avant de m’octroyer – puisque les valises sont bouclées – un dernier moment de zénitude dans un bain public onsen … là aussi en vraie japonaise, si ce n’est que le onsen a le même effet sur la couleur de mon visage que le saké pour eux … et bien sûr … mon apparence !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s